Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Primary diffuse leptomeningeal gliomatosis - 16/03/09

Doi : 10.1016/j.neurad.2008.07.003 
A. Singh a, C. Kesavadas b, , M. Radhakrishnan a, K. Santhosh b, M. Nair a, G. Menon c, V.V. Radhakrishnan d
a Department of Neurology, Sree Chitra Tirunal Institute for Medical Sciences and Technology, Trivandrum, India 
b Department of Imaging Sciences and Interventional Radiology, Sree Chitra Tirunal Institute for Medical Sciences and Technology, Trivandrum 695011, India 
c Department of Neurosurgery, Sree Chitra Tirunal Institute for Medical Sciences and Technology, Trivandrum, India 
d Department of Pathology, Sree Chitra Tirunal Institute for Medical Sciences and Technology, Trivandrum, India 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

A 20-year-old woman with a history of seizures presented symptoms of walking difficulties for the past six months. Clinical examination was suggestive of a craniovertebral junction anomaly. A cerebrospinal fluid study showed mild protein elevation with no evidence of an infective pathology. Craniospinal MRI revealed diffuse nodular leptomeningeal enhancement of the brain and spinal cord. Histopathological examination was suggestive of a low-grade glioma, and the patient was diagnosed with primary diffuse leptomeningeal gliomatosis. So far, the patient has survived for more than 110 months without aggressive therapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Une femme, âgée de 20ans, aux antécédents d’épilepsie s’est présentée pour des troubles de la marche évoluant depuis six mois. L’examen clinique évoquait une anomalie de la jonction crâniovertébrale. L’étude du liquide cérébrospinal montrait une hyperprotéinorachie modérée sans signe en faveur d’une pathologie infectieuse. L’IRM cérébrospinale a révélé un rehaussement leptoméningé nodulaire diffus du cerveau et de la moelle. L’examen histologique était évocateur d’un gliome de bas grade et le diagnostic retenu était celui de gliomatose leptoméningée diffuse primaire. Le patient a survécu pendant une période de plus 110 mois sans thérapie agressive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Primary diffuse leptomeningeal gliomatosis, MRI, Hydrocephalus

Mots clés : Gliomatose leptoméningée diffuse primaire, IRM, Hydrocéphalie


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 1

P. 52-56 - mars 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Postictal deficit mimicking stroke: Role of perfusion CT
  • K. Masterson, M.I. Vargas, J. Delavelle
| Article suivant Article suivant
  • Sturge–Weber syndrome with cerebellar involvement
  • M. Smith Pearl, W.M.A. Abdalla, D.D.M. Lin, A.M. Comi, E. Boltshauser, P. Gailloud, T.A.G.M. Huisman

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.