Médecine

Paramédical

Autres domaines


Diagnostic anténatal de mégavessie au premier trimestre de la grossesse. Étude rétrospective sur six années - 27/03/09

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2008.12.004 
K. Boissier a, M.-N. Varlet a, C. Chauleur a, S. Cochin a, A. Clemenson b, F. Varlet c, E. Bellicard a, C. Chantegret d, H. Patural e, P. Seffert a, G. Chêne a,
a Service de gynécologie–obstétrique, CHU de Saint-Étienne, hôpital Nord, avenue Albert-Raimond, 42055 Saint-Étienne cedex 02, France 
b Service d’anatomopathologie, CHU de Saint-Étienne, hôpital Nord, avenue Albert-Raimond, 42055 Saint-Étienne cedex 02, France 
c Service de chirurgie pédiatrique, CHU de Saint-Étienne, hôpital Nord, avenue Albert-Raimond, 42055 Saint-Étienne cedex 02, France 
d Service de pédiatrie, CHU de Dijon, 1, boulevard Jeanne-d’Arc, BP 77908, 21079 Dijon cedex, France 
e Service de réanimation pédiatrique, CHU de Saint-Étienne, hôpital Nord, avenue Albert-Raimond, 42055 Saint-Étienne cedex 02, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Une mégavessie au premier trimestre de la grossesse est définie par un diamètre vésical longitudinal supérieur ou égal à 7mm. L’objectif de cette étude est de décrire cette pathologie fœtale rare qui pose le problème du diagnostic étiologique et du pronostic à un terme aussi précoce.

Patientes et méthodes

Entre janvier2003 et décembre2008, nous avons recensé 12cas de mégavessie adressées à notre centre pluridisciplinaire de diagnostic anténatal au CHU de Saint-Étienne.

Résultats

Deux cas ont spontanément régressé et un cas s’est avéré être un diagnostic différentiel. La prise en charge proposée par l’équipe a été une interruption médicale de grossesse dans tous les autres cas devant une évolution rapidement progressive (six cas) ou des anomalies de caryotype (deux trisomies 18 et une trisomie 21).

Discussion et conclusion

L’évaluation morphologique précoce échographique ainsi que la surveillance rapprochée sont fondamentales pour, d’une part, porter le diagnostic de mégavessie et, d’autre part, orienter le diagnostic étiologique. Le caryotype est toujours recommandé. Le pronostic global apparaît cependant sombre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

A fetal megacystis is defined by a longitudinal bladder diameter more than 7mm. The purpose of this study is to describe the prenatal ultrasound findings of this early fetal pathology and to assess pronostic and aetiologycal criteria.

Patients and methods

Between January2003 and December2008, 12cases of early fetal megacystis were identified in our referral fetal medicine unit (Saint-Étienne hospital, France).

Results

There were two cases of spontaneous resolution and one case wasn’t a fetal megacystis. Termination of pregnancy for medical indications was realised for another cases because of associated malformations and bad evolution (six cases) and three chromosomal abnormalities (two cases of trisomy 18 and one of trisomy 21).

Discussion and conclusion

Sonographic follow-up and fetal karyotyping are important to evaluate prognosis. However, our data suggest that fetal megacystis is a severe condition when diagnosed in early pregnancy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mégavessie fœtale, Diagnostic anténatal, Échographie

Keywords : Fetal megacystis, Prenatal diagnosis, Ultrasonography


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 2

P. 115-124 - février 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hystérectomies pour léiomyomes présumés : la crainte du léiomyosarcome doit-elle faire appréhender la voie d’abord chirurgicale autre que laparotomique ?
  • F. Leung, J.-J. Terzibachian, C. Gay, B. Chung Fat, Z. Aouar, C. Lassabe, R. Maillet, D. Riethmuller
| Article suivant Article suivant
  • Estimation de l’incidence des infections à papillomavirus en France
  • B. Detournay, D. Granados-Canal, A. El-Hasnaouil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.