Médecine

Paramédical

Autres domaines


Spondylodiscite après promontofixation cœlioscopique : à propos d’un cas - 27/03/09

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2008.11.013 
G. Descargues a, , b , A. Bouzouita b, P. Grise b
a Centre de pelvipérinéologie, clinique Saint-Hilaire, 2, place Saint-Hilaire, 76000 Rouen, France 
b Service d’urologie, CHU Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76000 Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Un cas de spondylodiscite, apparu 18mois après une promontofixation cœlioscopique réalisée par fil, est rapporté. Après une ponction discovertébrale, qui a isolé un Pseudomonas, le traitement antibiotique adapté et l’immobilisation ont permis la guérison. La constatation d’une évolution favorable, à la fois clinique, biologique, et radiologique par IRM, a incité à ne pas démonter le matériel. Toutefois, cette option doit se discuter d’emblée en cas d’abcédation franche ou de fistule vaginale ou d’évolution défavorable sous traitement médical. La fixation au promontoire doit être au niveau du ligament prévertébral et ne pas intéresser le disque ; l’utilisation de fils doit être préférée aux agrafes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

One case of spondylodiscitis, over a period of 18 months after a laparoscopic sacrocolpopexy with suture, was reported. After a needle aspiration of the disco-vertebral space retrieving Pseudomonas, adapted antibiotic treatment and immobilization permit favorable evolution. The clinical, biological and imaging with MRI favorable evolution, prompted not to disassemble the prosthetic material, however this option should be discussed at the outset when large abscess or vaginal fistula or unfavorable evolution with medical treatment. Fixation promontory must interest the prevertebral ligament and not the disc; using suture should be preferred to staples.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prolapsus génital, Promontofixation, Complications, Spondylodiscite

Keywords : Genital prolapse, Laparoscopic sacrocolpopexy, Adverse effect, Spondylodiscitis


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 2

P. 183-185 - février 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Physiopathologie, diagnostic et prise en charge des infections génitales hautes
  • P.G. Judlin, O. Thiebaugeorges
| Article suivant Article suivant
  • Les facteurs de risque cardiovasculaires concernent aussi les femmes… rôle du gynécologue
  • J. Berdah, G. Amah

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.