Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement chirurgical des escarres - 01/01/00

[45-165]
Astrid Wilk : Professeur à la faculté de médecine, chef de service
Catherine Bruant-Rodier : Professeur
Christophe Meyer : Praticien hospitalier
Service de stomatologie, chirurgie maxillofaciale et chirurgie plastique reconstructrice, hôpitaux universitaires, hôpital civil, 1, place de l'Hôpital, 67091 Strasbourg cedex France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 31
Iconographies 24
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La chirurgie des escarres est devenue courante. À condition de respecter une prise en charge médicale adaptée, de veiller au bon état nutritionnel et de traiter auparavant les épisodes infectieux ayant mené à l'escarre, ses résultats sont excellents.

Ce sont surtout les escarres de la ceinture pelvienne qui sont concernées par la chirurgie. Les transferts musculaires et musculocutanés locorégionaux sont la base des techniques actuellement utilisées. Leur cicatrisation rapide de qualité et l'excellent comblement qu'ils procurent les font préférer aux lambeaux de rotation cutanés ou fasciocutanés qui sont utilisés en dernier recours quand ils sont encore possibles. C'est ainsi qu'on utilise les muscles grand fessier, tenseur de fascia lata, ischiojambiers, vaste latéral et gracile pour fermer les escarres sacrées, ischiatiques et trochantériennes.

Les escarres des talons, quoique très fréquentes, restent peu chirurgicales en raison du terrain. D'autres escarres comme celles du rachis, devenues fréquentes, sont traitées par les transferts musculocutanés de trapèze, de grand dorsal a retro et de grands lambeaux fasciocutanés de rotation.

La chirurgie des escarres nécessite en postopératoire un support adapté. La prévention d'une récidive ou d'autres escarres reste un souci essentiel.

Plan



© 2000  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.