Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Chirurgie des pertes de substance cutanée du membre supérieur : Doigts exceptés - 01/01/98

[45-690]
Régis Legré : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Philippe Samson : Chef de clinique des Universités, assistant des Hôpitaux
Guy Magalon : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de chirurgie de la main et de chirurgie plastique et réparatrice des membres, hôpital de la Conception, 147, boulevard Baille, 13005  Marseille.  France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Résumé. - Les techniques de reconstruction des pertes de substance cutanée du membre supérieur ont beaucoup évolué depuis une vingtaine d'années, en bénéficiant de l'apport successif de nouvelles techniques. Le développement de la microchirurgie vasculaire au cours des années 1970 a permis l'utilisation des lambeaux libres. Ceux-ci, dont notamment le lambeau de latissimus dorsi, sont surtout employés au membre supérieur dans le cas de lésions étendues. Les lambeaux septocutanés pédiculés, dont le lambeau antébrachial radial fut le premier décrit au début des années 1980, sont aujourd'hui les plus utilisés. D'autres techniques plus classiques, comme le lambeau inguinal de McGregor, gardent néanmoins des indications. La reconstruction du membre supérieur doit répondre à un impératif fonctionnel autorisant la rééducation précoce, mais également à des considérations esthétiques. Dans le cadre de la traumatologie, la fiabilité de la couverture cutanée doit autoriser le traitement « tout en un temps » de l'ensemble des lésions.

Au niveau du bras et de l'épaule, le lambeau pédiculé de latissimus dorsi permet de traiter l'ensemble des lésions.

Les pertes de substance de la région du coude sont plus difficiles à traiter et le choix de la technique sera fonction de la taille de la lésion et de l'existence éventuelle de lésions vasculaires associées. On pourra utiliser un lambeau musculaire pédiculé de brachioradialis, un lambeau antébrachial radial ou interosseux postérieur à pédicule proximal ou encore un lambeau brachial externe. Le lambeau pédiculé de latissimus dorsi permet à la fois de traiter la lésion cutanée et de réanimer la flexion du coude. Dans le cas d'une lésion vasculaire associée avec impossibilité de réaliser un lambeau local, il est possible de couvrir un pontage vasculaire par un lambeau pédiculé thoracique ou de réaliser un lambeau antébrachial libre controlatéral pontage.

Au niveau de l'avant-bras, les pertes de substance étendues ou proximales pourront bénéficier d'un lambeau brachial externe pédiculé ou d'un lambeau libre de latissimus dorsi. Au tiers distal de l'avant-bras, le choix entre lambeau inguinal pédiculé et lambeau interosseux postérieur ou antébrachial radial à pédicule distal sera fonction des exigences esthétiques ou des lésions associées.

Au niveau du poignet, il faut ajouter à ces dernières techniques des lambeaux fasciocutanés comme le lambeau dorsocubital de Becker ou le lambeau musculaire pédiculé de pronator quadratus.

Pour chaque zone, il existe plusieurs techniques et le choix n'est pas toujours facile. Il devra intégrer les impératifs lésionnels, fonctionnels et esthétiques aux habitudes du chirurgien ainsi qu'aux possibilités techniques et de réanimation notamment dans le cadre de l'urgence.

Plan



© 1998  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.