Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La mesure de la pression intra-oculaire chez l’enfant - 06/04/09

Doi : 10.1016/j.jfo.2009.03.008 
H. Bresson-Dumont
Département Glaucome, Clinique Sourdille, 3, place Anatole France, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant. Clinique Sourdille, 3, place Anatole France, 44000 Nantes, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La mesure de la pression intra-oculaire (PIO) chez l’enfant est difficile en raison des problèmes de coopération, de technique de mesure et de l’absence de norme tensionnelle bien établie; les instruments utilisés et les conditions cliniques diffèrent selon les études. Seule la tonométrie à air permet une mesure sans contact, mais les valeurs sont souvent surestimées, en particulier chez l’enfant qui cligne les yeux. Toutes les autres techniques de mesure nécessitent un contact (Goldmann, Perkins, Tono-Pen, ORA, RBT) et restent délicates chez le jeune enfant. Selon les différentes études, la pression intra-oculaire, prises sous anesthésie générale au tonomètre de Perkins, est inférieure à 8 mmHg avant l’âge 3 mois, inférieure à 12 mmHg entre 6 et 9 mois. Ensuite, la PIO augmente de 1 mmHg par an jusqu’à l’âge de 12 ans et certains proposent pour calculer la pression moyenne chez l’enfant, To=0,71 x âge (ans) +10. Vers 10-12 ans, la PIO devient similaire à celle de l’adulte. Cependant, le glaucome de l’enfant reste rare, que ce soit le glaucome congenital (avant 3 ans), le glaucome juvénile primitif héréditaire (entre 3 et 18 ans), souvent très hypertone, chez lequel on retrouve des antécédents familiaux glaucomateux, ou le glaucome secondaire qui survient dans un contexte particulier évocateur. Ainsi, quelle que soit la technique utilisée, toute hypertonie oculaire chez l’enfant doit être confirmée par une autre technique de mesure, corrélée à l’épaisseur cornéenne pour éliminer les fausses hypertonies qui ne sont pas rares en consultation courante, et confrontée au reste de l’examen clinique, morphologique (nerf optique) et fonctionnel (champ visuel).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Intraocular pressure (IOP) measurement in children is often difficult to perform because younger children are non-compliant and resisting the examination. Normal IOP in children is not well established yet because in the studies reporting about IOP, the instruments used and clinical conditions have varied. Non contact tonometer often overestimates IOP in blinking children and is not always reliable. But all the others measurement techniques use contact (GAT, Perkins, Tono-Pen, ORA, RBT), and are not always suitable and easy-touse. Under general anaesthesia, mean IOP measured with Perkins applanation tonometer is under 8 mmHg before age of 3 months and under 12 mmHg between ages of 6 and 9 months. After, IOP shows an increasing trend with age of 1 mmHg per year up to 12 years. Some studies have proposed as normal pediatric IOP: To=0.71 x age (years) +10, up to age 10. Then, IOP tends to approach adult levels by 12 years of age. However pediatric glaucoma is rare: congenital glaucoma, before age of 3 years, autosomal dominant juvenile glaucoma, with family history of glaucoma and elevated IOP, or secondary glaucoma with special context. Thus, hypertony has to be confirmed by another measurement technique, correlated to central corneal thickness, and clinical examination (optic nerve head and visual field).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pression intra-oculaire, Tonométrie chez l’enfant, Pachymétrie

Keywords : Intraocular pressure, Tonometry in children, Central corneal thickness


Plan

Plan indisponible

© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 3

P. 176-181 - mars 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’angle irido-cornéen en tomographie de coherence optique
  • C. Baudouin, A. El Maftouhi, S. Dupont-Monod, P. Hamard
| Article suivant Article suivant
  • Le champ visuel et le nerf optique chez l’enfant
  • J.-F. Rouland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.