Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les troubles cognitifs - 08/04/09

Doi : 10.1016/S0035-3787(09)72122-8 
F. Reuter a, b, B. Audoin a, b, A. Rico a, b, I. Malikova a, b, J.-P. Ranjeva b, J. Pelletier a, b,
a Pôle de Neurosciences Cliniques, Service de Neurologie, CHU Timone, Rue Saint Pierre, 13385 Marseille cedex 5, France 
b Centre de Résonance Magnétique Biologique et Médicale, UMR-CNRS6612, CHU Timone, Rue Saint Pierre, 13385 Marseille cedex 5, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le dysfonctionnement cognitif est fréquent et précoce chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP). L’importance des troubles rencontrés est variable selon le domaine cognitif considéré mais les perturbations prédominent sur la mémoire de travail, les capacités attentionnelles, les fonctions exécutives, le raisonnement abstrait, la perception visuospatiale et la vitesse de traitement de l’information. Le recours à des tests psychométriques standardisés, reproductibles et permettant d’obtenir des indicateurs sensibles à l’existence et à l’évolutivité de ces troubles a été proposé, mais ceux-ci apparaissent peu spécifiques et particulièrement sensibles à l’apprentissage ou effet test re-test. Les supports morphologiques rendant compte de la présence et de la gravité des perturbations cognitives rencontrées dans la SEP restent discutés. Plus que l’importance et la distribution topographique des lésions, il semble que le facteur déterminant à l’apparition des troubles cognitifs soit représenté par l’atteinte diffuse et précoce de la substance blanche qui pourrait avoir un impact fonctionnel majeur sur la réalisation de tâches cognitives complexes sollicitant les grandes voies d’association intra et inter hémisphériques. Une meilleure approche des perturbations cognitives au stade précoce de la maladie pourrait permettre, d’une part d’intégrer celles-ci dans l’évaluation du degré de handicap, d’autre part d’envisager des procédures de prise en charge spécifiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Cognitive impairment is common in multiple sclerosis (MS), occurring at all stages of the disease, even at the earliest, and can be a major source of disability, social impairment, and impoverished quality of life. Cognitive dysfunction is mainly focused on working memory, conceptual reasoning, verbal fluency, speed of information processing, attention and executive function. Measures of information-processing speed appear to be the most robust and sensitive markers of cognitive impairment in MS patients. Cognitive testing in MS patients is complex and cognitive screening tests are time- and cost-saving test instruments. A comprehensive and sensitive cognitive test procedure should be administered to detect cognitive dysfunction, and recent studies demonstrate that single, predominantly speed-related cognitive tests may be superior to extensive and time-consuming test batteries in screening cognitive decline. Additional clinical factors, including disease course, fatigue, and affective disturbance, can impact the degree of MS-related cognitive impairment. Despite weak correlation with disease duration and physical disability status, the degree of cognitive impairment in MS has been related to the extent of topographically specific neuronal tissue damage and loss. Numerous studies have applied conventional and quantitative magnetic resonance imaging (MRI) techniques to correlate the profile and degree of cognitive impairment with various MRI-detectable abnormalities. The burden of MRI-visible lesions does not fully account for the degree of MS-related cognitive impairment. Nonconventional MRI findings suggest the extent of subtle tissue damage in normal-appearing white and grey matter to correlate best with the severity of cognitive impairment in MS patients. Structural MRI approaches have recently been extended by functional MRI studies scrutinizing the brain’s ability for adaptive functional reorganization in the presence of widespread tissue damage. Cognitive impairment in MS seems to be not simply the result of tissue destruction, but also a balance between tissue destruction, tissue repair, and adaptive functional reorganization. These findings highlight the need to screen for cognitive deficits in MS patients to conduct potential cognitive rehabilitation intervention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Cognition, IRM

Key words : Multiple sclerosis, Cognition, MRI


Plan

Plan indisponible

© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 165 - N° S4

P. S113-S122 - mars 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Éditorial
  • P. Vermersch
| Article suivant Article suivant
  • La qualité de vie des patients souffrant de sclérose en plaques
  • P. Clavelou, C. Auclair, F. Taithe, L. Gerbaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.