Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dépression et sclérose en plaques - 08/04/09

Doi : 10.1016/S0035-3787(09)72128-9 
C. Lebrun , M. Cohen
Service de neurologie, Hôpital Pasteur, Nice 

Correspondence.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les troubles de l’humeur et la dépression concernent plus de la moitié des patients atteints de sclérose en plaques. Ils sont détectés à tous les stades de la maladie et interfèrent avec d’autres symptômes comme la fatigue et les troubles cognitifs. Il reste difficile de savoir si ces troubles dépressifs ont un lien direct avec l’atteinte inflammatoire ou ne sont qu’une conséquence indirecte. Il n’a pas été retrouvé de particularité d’imagerie chez les patients développant un syndrome dépressif au cours de leur SEP. Les syndromes dépressifs sont pourtant deux fois plus fréquents que dans la population générale ou les autres maladies chroniques. Le nombre de suicide est également plus élevé. Les traitements de fonds ne paraissent pas avoir d’action délétère sur le syndrome dépressif. Les drogues usuelles et la psychothérapie habituellement utilisées dans les troubles de l’humeur sont efficaces.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Mood disturbance and depression occur in more than half of multiple sclerosis patients. It can be diagnosed in established cases, although it can be present early in the disease course. Depression is not clearly related to specific MS brain lesions but is frequently associated with other symptoms such as fatigue or cognitive impairment. Depression in MS is more frequent than in an age-matched population or in other chronic diseases. There seems to be an elevated risk of suicide. Immunomodulatory treatments do not interfere with depression, but the screening for depression and monitoring of mood should be a feature of the medical management of all patients with MS, regardless of whether they are receiving interferon. MS patients respond well to treatment, either psychotherapy or antidepressants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dépression, Sclérose en plaques, Suicide

Key words : Depression, Multiple Sclerosis, Suicide


Plan

Plan indisponible

© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 165 - N° S4

P. S156-S162 - mars 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles sphinctériens au stade precoce de la sclérose en plaques
  • C. Donzé, P. Hautecoeur
| Article suivant Article suivant
  • Handicap moteur
  • O. Heinzlef

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.