Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recommandations pour la surveillance des patientes traitées pour des lésions de haut grade du col utérin - 20/04/09

Doi : 10.1016/j.jgyn.2007.11.022 
J.-L. Mergui , V. Polena, E. David-Montefiore, S. Uzan
Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les femmes traitées pour une lésion de haut grade ont un risque de récidive ou de récurrence qui persiste pendant plus de dix ans, le risque ultérieur de cancer invasif est ainsi de deux à cinq fois supérieur à celui de la population générale. Pour détecter les échecs thérapeutiques (ou récidives/récurrences ou persistances) dans ce groupe particulièrement à haut risque de développer un cancer invasif ultérieur, il paraît logique de préférer un test avec une sensibilité et une valeur prédictive négative élevées. La cytologie et la colposcopie, les deux examens les plus utilisés pour le suivi et recommandés par l’Anaes, n’ont toutefois pas une sensibilité parfaite, l’utilisation d’un test HPV peut sembler intéressante dans la stratégie de surveillance post-thérapeutique (dépistage tertiaire), afin de déterminer un groupe à bas risque pour lequel on pourrait espacer la surveillance des patientes dont l’HPV s’est négativé après le traitement et un groupe à haut risque où le virus reste présent et qui mériterait dès lors une surveillance rapprochée. En effet, la sensibilité et la valeur prédictive négative de la combinaison test HPV–cytologie est d’environ 100 %. La valeur prédictive négative élevée de cette stratégie permet d’alléger la surveillance de cette catégorie de patientes au profit des autres pour lesquelles il semble utile de concentrer nos efforts économiques, humains et psychologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The women treated for CIN2–3 remain at a substantially increased risk of recurrences, which persists longer than 10 years. The women treated for a CIN2–3 are more likely to develop invasive cancer and the risk is two to five times greater than that of the general population. The main objective of the follow-up of patients treated for high-grade CIN is in one hand, to detect and treat the recurrences and on the other hand, to determine a subpopulation presenting a high risk of recurrence which should be followed-up more intensively. At present, frequent follow-up with cytology and colposcopic evaluation of the cervix is the preferred strategy recommended in France by Anaes. Both, the cytology and the colposcopy don’t have a very good sensitivity. HPV test is more sensitive compared to cytology or colposcopy in detecting CIN treatment failures. It would be more prudent to use a strategy involving both the cytology and HPV test. Both the sensitivity and the negative predictive value of combined cytology and HPV testing in detecting a residual disease or recurrence are around 100%. Women presenting negative results of both tests, could, then be considered at a low risk of recurrence and their surveillance should be the same as that of the screening of the general population. In case of positivity a more intensive follow-up should be organized.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Test HPV, CIN, Surveillance, Récurrence

Keywords : HPV test, CIN, Follow-up, Recurrence


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 1S

P. S121-S130 - février 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des CIN1
  • R. Rouzier
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic et prise en charge des lésions précancéreuses du col utérin pendant la grossesse
  • L. Selleret, P. Mathevet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.