Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Surveillance du travail dans les situations à risque - 20/04/09

Doi : 10.1016/j.jgyn.2007.11.014 
V. Houfflin-Debarge a, b, , E. Closset a, P. Deruelle a, b
a Pôle d’obstétrique, hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, 1, rue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
b Faculté de médecine Henri-Warembourg, université de Lille-II, 59045 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Certaines situations telles que le retard de croissance intra-utérin, la prématurité, le terme dépassé ou le diabète maternel comportent des risques accrus d’asphyxie périnatale. Dans toutes ces circonstances, l’enregistrement du rythme cardiaque fœtal doit être continu pendant le travail. Le pH ou les lactates au scalp peuvent être utilisés pour préciser le risque d’asphyxie périnatale mais leur réalisation ne doit pas retarder une décision d’extraction fœtale en cas d’anomalies sévères du rythme cardiaque fœtal. En effet, la plupart de ces situations s’accompagnent d’un risque de décompensation brutale. Les techniques de surveillance de seconde ligne (oxymétrie, ECG fœtal) ont été très peu évaluées dans ces circonstances. De plus, peu d’études françaises ont été réalisées à ce jour. Des travaux complémentaires sont donc nécessaires avant de conseiller ces techniques dans les situations à risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Intrapartum asphyxia is increased in several situations such as intrauterine growth retardation, preterm labor, postdate pregnancy or maternal diabetes. In all these cases, fetal heart rate monitoring should be preferred to intermittent auscultation. Fetal scalp blood pH or lactates can be used to identify fetuses at risk of intrapartum asphyxia. However, fetal scalp blood sampling should not delay delivery in case of severe abnormal fetal heart rate as fetal asphyxia could occur rapidly in theses high-risk pregnancies. Data is insufficient to recommend fetal pulse oximetry or ECG analysis. Research should be undertaken to evaluate their performance in these situations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Situations à risque fœtal, pH in utero, Rythme cardiaque fœtal

Keywords : High-risk pregnancy, Intrauterine growth retardation, Maternal diabetes, Fetal arrhythmia, Breech presentation, Fetal anemia, Multiple pregnancy, Meconium stained amniotic fluid, Post term pregnancy, Maternal fever


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 1S

P. S81-S92 - février 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Oxymétrie, ECG fœtal et enregistrement informatisé (comparaison avec pH)
  • B. Langer, C. Vayssière, G. Fritz, E. David
| Article suivant Article suivant
  • La surveillance fœtale pendant l’expulsion
  • O. Dupuis, A. Simon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.