Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête nationale sur la prise en charge de l’intubation difficile en médecine d’urgence préhospitalière - 28/04/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.01.015 
M. Rusan b, J. Sende b, G. Dhonneur a, P. Jabre b, C. Chollet-Xémard b, A. Margenet b, J. Marty b, X. Combes b,
a Département d’anesthésie et réanimation chirurgicale, hôpital Jean-Verdier, AP–HP, avenue du 14 Juillet, 93140 Bondy, France 
b Département d’anesthésie et réanimation chirurgicale, hôpital Henri-Mondor, Samu–Smur 94 (AP–HP), 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’intubation difficile est un événement relativement fréquent en médecine d’urgence préhospitalière. L’objectif de cette enquête était de mesurer le niveau d’adéquation des pratiques des services mobiles d’urgence et de réanimation (Smur) avec les récentes recommandations de la conférence nationale d’experts concernant la prise en charge de l’intubation difficile.

Type d’étude

Enquête téléphonique descriptive.

Méthodes

Un questionnaire portant sur le type de matériel disponible, le type de sédation utilisée lors de l’intubation, l’existence d’une procédure écrite propre au service et le type de formation dispensée fut soumis à un médecin senior de chacun des 380 Smur adultes français.

Résultats

Les recommandations de la conférence d’experts ne sont que très partiellement suivies : seuls 60 % des Smur réalisent une induction en séquence rapide de manière systématique lors de l’intubation d’un patient présentant une détresse vitale, les lames de laryngoscope en plastique sont utilisées, contrairement aux recommandations, dans plus de 50 % des Smur ; moins de 50 % des Smur ont une procédure écrite formalisée de prise en charge de l’intubation difficile ; le long mandrin béquillé n’est disponible que dans 58 % des Smur et le masque laryngé d’intubation dans 71 %. Concernant la formation aux techniques d’intubation difficile, une formation initiale n’est dispensée que dans 58 % des Smur.

Conclusion

Cette enquête montre que les recommandations de la conférence d’experts ne sont que partiellement suivies par les Smur. Un effort de diffusion de ces recommandations et un travail de sensibilisation des médecins urgentistes semblent devoir être menés afin d’en améliorer leur application au niveau national.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Difficult intubation rate is higher in the prehospital setting than in the operating room.

Goal of this survey was to assess compliance of the French prehospital mobile emergency unit (Smur) to the recent French guidelines for the difficult airway management.

Study design

National phone survey.

Methods

A phone questionnaire was proposed to one senior emergency physician of all 380 French Smur. Seven questions were asked about intubation devices used, availability of a written difficult intubation algorithm and intubation training of the Smur’s physicians.

Results

Guidelines of the recent French consensus conference on difficult intubation are only partly followed by the Smur. Only 60% of the Smur perform systematic rapid intubation sequence, plastic laryngoscope blades are used by more than 50% of the Smur and less than 50% of the Smur have a written difficult intubation management algorithm available. The Gum elastic Bougie is available in 58% of the Smur and the intubating laryngeal mask airway in 71%, whereas initial formation for difficult intubation devices used is provided to the emergency physicians in only 58% of the Smur.

Conclusion

This survey shows that the French guidelines for the difficult airway management are only partially followed by the French Smur. An effort should be made for a larger diffusion of these guidelines towards the emergency physicians working in the Smur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Intubation, Préhospitalier, Intubation difficile, Intubation en séquence rapide, Enquête

Keywords : Intubation, Out of hospital, Difficult intubation, Rapid sequence intubation, Survey


Plan


 Publié sous forme de communication au congrès de la Société française d’anesthésie et de réanimation en 2008.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 302-306 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact d’une démarche d’évaluation des pratiques professionnelles sur l’utilisation du monitorage de la curarisation et l’antagonisation des curares
  • C. Motamed, J.-L. Bourgain
| Article suivant Article suivant
  • Résultats d’une enquête nationale évaluant l’utilisation des scores de sédation en médecine préhospitalière
  • V. Belpomme, M.-L. Devaud, D. Pariente, A. Ricard-Hibon, J. Mantz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.