Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats d’une enquête nationale évaluant l’utilisation des scores de sédation en médecine préhospitalière - 28/04/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.01.016 
V. Belpomme , M.-L. Devaud, D. Pariente, A. Ricard-Hibon, J. Mantz
Service d’anesthésie-réanimation-Smur, hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’objectif principal de la sédation en préhospitalier est d’assurer au maximum la sécurité d’un patient intubé et ventilé en optimisant son adaptation au respirateur. Si les modalités de mise en œuvre de la sédation en préhospitalier sont bien codifiées, leur application pratique reste à démontrer. Le but de cette enquête était d’évaluer l’utilisation des scores cliniques de sédation par les médecins préhospitaliers. Cette enquête de pratique clinique a débuté en janvier 2005, à partir d’un questionnaire anonyme adressé aux médecins des 377 Smur (dont 105 Samu) du territoire français. Quarante-trois pour cent des Samu–Smur (n=164) ont participé à cette enquête. Le taux de réponses des médecins était de 28 % (n=497). Seulement 29 % des médecins (n=145) ayant répondu au questionnaire déclaraient utiliser un score de sédation. Il s’agissait du score de Ramsay dans 97 % des cas (n=141). Les principales raisons évoquées pour ne pas utiliser ces scores étaient leur méconnaissance du score dans 57 % des cas (n=200) et le choix d’une sédation profonde de principe dans 42 % des cas (n=147). Enfin, dans 18 % des cas (n=62), leur utilisation était jugée trop compliquée. Les résultats de cette enquête montrent que les scores de sédation sont très peu utilisés en médecine préhospitalière. Un effort pédagogique concernant l’apprentissage des scores cliniques de sédation en médecine préhospitalière paraît nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The primary goal of sedation in emergency prehospital care is to guarantee the security of the mechanically ventilated patients by optimising their adaptation to the respirator. If the French prehospital guidelines are well codified, their applicability in routine clinical practice seem to be rather empirical. The aim of this national survey was to evaluate the use of the clinical sedation scales by the prehospital physicians. This prospective and clinical practice survey was begun in January 2005. An anonymous questionnaire was sent to the physicians working in the 377 Mobile Intensive Care Unit of the 105 French Emergency Medical Service System.

The total response rate from physicians was 28% (n=497). Only 29% of the physicians (n=145) declared to use a sedation scale for a mechanically ventilated patient. The Ramsay score was used in 97% of the cases (n=141).The principal reasons given by the physicians for not using the sedation scales were their ignorance in 57% of the cases (n=200) and the systematic choice of a deep sedation in 42% of the cases (n=147). For 18% of them (n=62), the use of sedation scores was considered too complicated. The final results show that the utilisation ratio of the sedation scores is very low in emergency prehospital medicine and suggest that an effort toward improving the use of sedation in prehospital emergency medicine is necessary.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sédation, Monitorage, Score, Ramsay, Préhospitalier

Keywords : Sedation, Monitoring, Scale, Ramsay, Prehospital


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 307-310 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Enquête nationale sur la prise en charge de l’intubation difficile en médecine d’urgence préhospitalière
  • M. Rusan, J. Sende, G. Dhonneur, P. Jabre, C. Chollet-Xémard, A. Margenet, J. Marty, X. Combes
| Article suivant Article suivant
  • Gestion des thérapeutiques transdermiques en anesthésie
  • A. Gentile, D. Tran-Van, E. Dardare, N. Fritsch, A. Benois, B. Fontaine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.