Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contrôle de la température : les moyens d’action en pratique - 28/04/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.02.024 
T. Rival , N. Mayeur, V. Minville, O. Fourcade
Unité d’anesthésie en neurochirurgie, pôle d’anesthésie-réanimation, GRCB 48, hôpital Purpan, CHU de Toulouse, université Paul-Sabatier, place du Docteur-Baylac, 31059 Toulouse cedex 09, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’hypothermie thérapeutique modérée a montré un effet neuroprotecteur possible au niveau expérimental et dans certaines situations cliniques (arrêt cardiocirculatoire, anoxie néonatale). Il existe différentes techniques de refroidissement utilisant les propriétés physiques à la base des échanges thermiques, principalement la conduction et la convection. Les techniques de refroidissement externe sont multiples : application de poches de glace, de linges froids humidifiés, de dispositifs glacés, ventilation d’air refroidi, matelas et dispositifs faisant circuler de l’eau ou de l’air refroidis. Ces techniques sont les plus fréquemment utilisées, notamment en raison d’un plus faible coût. Les techniques de refroidissement interne sont moins nombreuses (perfusion de solutés glacés, cathéters endovasculaires, circulation extracorporelle), leur efficacité est plus grande (vitesse de refroidissement, maintien de la température cible) mais leur coût est beaucoup plus élevé. Leur utilisation augmente avec l’élargissement des indications cliniques de l’hypothermie thérapeutique. Des médicaments peuvent être utilisés pour participer à la réalisation d’une hypothermie thérapeutique, soit en ayant une action directe sur la chute de la température corporelle (paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens, aspirine), soit en inhibant le frisson (curares chez le patient sous anesthésie, morphiniques, alpha2-agonistes…). Au total, les techniques de réalisation d’une hypothermie thérapeutique sont nombreuses, la tendance actuelle étant à l’augmentation de l’utilisation des techniques de refroidissement interne, notamment les cathéters endovasculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Mild therapeutic hypothermia can provide neuroprotection in some clinical situations (postanoxic cardiac arrest, neonatal anoxia). Techniques to induce hypothermia are based on thermal exchanges, in particular conduction and convection. There are several external cooling techniques: application of ice packs, cold moistened towel, ice-cold devices, ventilation of cooled air, water- or air-cooled circulating mattresses or devices. These techniques are frequently used because of their reduced cost. Internal cooling techniques are more limited and more expensive: ice-cold perfusion, endovascular catheters, extracorporeal circulation, but they offer more efficiency (high speed to reach and to maintain the temperature target). Drugs can also induce hypothermia, either by decreasing body temperature, e.g. paracetamol and aspirin, or by blocking shivering, e.g. neuromuscular blocking agents, opioids and alpha2-agonist.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Refroidissement interne/externe, Inhibition du frisson, Cathéters endovasculaires

Keywords : Internal/external cooling, Shivering inhibition, Endovascular catheters


Plan


 Travail présenté à la journée du Club de l’Association de neuroanesthésie-réanimation de langue française (Anarlf), Congrès de la Sfar, 2008.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 358-364 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypothermie et protection cérébrale après traumatisme crânien. Influence des gaz du sang
  • A. Odri, T. Geeraerts, B. Vigué
| Article suivant Article suivant
  • Hypothermie et hypertension intracrânienne
  • N. Bruder, L. Velly, J.-L. Codaccioni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.