Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypothermie et hypertension intracrânienne - 28/04/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.03.001 
N. Bruder , L. Velly, J.-L. Codaccioni
Service d’anesthésie et de réanimation, CHU de la Timone-Adultes, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Malgré l’abondance des travaux expérimentaux sur l’effet bénéfique de l’hypothermie pour le cerveau agressé et la démonstration d’un bénéfice neurologique dans les suites d’un arrêt circulatoire, il n’y a pas de preuve d’un effet clinique favorable dans les autres causes de souffrance neurologique. Les indications potentielles sont nombreuses : accident vasculaire cérébral, traumatisme crânien, asphyxie néonatale et potentiellement toutes les causes d’œdème cérébral. Plusieurs études, rétrospectives et prospectives, ont été publiées ou sont en cours chez le nouveau-né et en neurotraumatologie. Les résultats sont contradictoires mais la diminution de la pression intracrânienne par l’hypothermie est admise. Le mécanisme n’est pas encore clair mais l’hypocapnie joue un rôle important. Le niveau optimal de température n’est pas connu mais il ne semble pas y avoir de bénéfice supplémentaire en dessous de 34°C. La durée de l’hypothermie pour le traitement de l’hypertension intracrânienne est probablement d’au moins 48 heures avec un réchauffement qui doit être très progressif. Dans tous les cas, les effets secondaires doivent être connus et recherchés pour limiter les conséquences iatrogènes de ce traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

There is a large body of experimental evidence showing benefits of deliberate mild hypothermia (33–35°C) on the injured brain as well as an improvement of neurological outcome after cardiac arrest in humans. However, the clinical evidence of any benefit of hypothermia following stroke, brain trauma and neonatal asphyxia is still lacking. Controversial results have been published in patients with brain trauma or neonatal asphyxia. Hypothermia can reduce the elevation of intracranial pressure, through mechanisms not completely understood. Hypothermia-induced hypocapnia should have a role on the reduction of intracranial pressure. The temperature target is unknown but no additional benefit was found below 34°C. The duration of deliberate hypothermia for the treatment of elevated intracranial pressure might be at least 48hours, and the subsequent rewarming period must be very slow to prevent adverse effects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypothermie, Hypertension intracrânienne

Keywords : Hypothermia, Intracranial hypertension


Plan


 Travail présenté à la journée du Club de l’Association de neuroanesthésie-réanimation de langue française (Anarlf), congrès de la Sfar, 2008.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 365-370 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contrôle de la température : les moyens d’action en pratique
  • T. Rival, N. Mayeur, V. Minville, O. Fourcade
| Article suivant Article suivant
  • Les dangers de l’hypothermie thérapeutique
  • G. Francony, P. Declety, P. Bouzat, J. Picard, J.-F. Payen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.