Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Détresse respiratoire aiguë secondaire à un surdosage en morphine lors d’une analgésie autocontrôlée chez un patient très âgé - 28/04/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2009.01.024 
A. Ades, V. Compère , C. Abriou, O. Baert, V. Fourdrinier, B. Dureuil
Département d’anesthésie-réanimation et Samu, CHU Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous rapportons la survenue d’une détresse respiratoire chez un homme de 85 ans bénéficiant d’une analgésie contrôlée par le patient par pompe à morphine (ACP) dans les suites d’une arthroplastie totale de hanche. Après quatre heures en salle de surveillance postinterventionnelle (SSPI) et à son retour dans le service d’hospitalisation, il a présenté une dépression respiratoire aiguë secondaire à un surdosage en morphine, nécessitant une antagonisation par de la naloxone. Tous les incidents respiratoires rapportés de surdosage en morphine lors d’une analgésie par une ACP sont associés à un défaut d’utilisation de la pompe. Dans notre observation, aucune erreur de programmation ou d’administration n’a été retrouvée. Des doses trop importantes de morphine administrées par rapport à l’âge du patient et son insuffisance rénale modérée non diagnostiquée en consultation préanesthésique pourraient expliquer l’accumulation de morphine et la détresse respiratoire. Cette observation confirme la nécessité d’adapter, en particulier chez les sujets très âgés, les posologies des opiacés au débit de filtration glomérulaire en cas d’utilisation d’une ACP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

We describe a case-report of an 85-year-male patient with a patient-controlled analgesia (PCA) after a total hip arthroplasty. Four hours after surgery, acute respiratory distress secondary to a morphine overdose occurred, requiring an antagonisation with naloxone. Morphine overdose during a PCA was always caused by a wrong use of the pump. In this case-report, no mistake of programming or administration’s use was found. Too important morphine’s doses managed in comparison with the patient’s age and his renal failure could explain this morphine’s accumulation and the respiratory distress. This observation reminds us the obligation to determine the optimal posology in accordance with the rate of glomerular filtration estimated by Cockcroft and Gault formula for patients using a PCA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Analgésie contrôlée par le patient, Morphine, Surdosage, Insuffisance rénale, Vieillard, Détresse respiratoire

Keywords : Patient-controlled analgesia, Morphine, Overdose, Renal failure, Frail elderly, Respiratory distress


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 384-387 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tétraplégie flasque aiguë secondaire à une hyperkaliémie
  • R. Berrebi, J.-C. Orban, J. Levraut, D. Grimaud, C. Ichai
| Article suivant Article suivant
  • Thrombolyse postopératoire immédiate dans un contexte d’accident vasculaire sylvien gauche
  • F.Z. Laalou, H. Kuntzmann, G. Mahoudeau, S. Kremer, L. Pain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.