Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement endovasculaire versus chirurgie pour lésions proximales de l’artère sous-clavière - 30/04/09

Doi : 10.1016/j.acvfr.2009.03.008 
K. Linni , A. Ugurluoglu, N. Mader, W. Hitzl, H. Magometschnigg, T.h.J. Hölzenbein
Department of Vascular and Endovascular Surgery, Paracelsus Medical University, Salzburg, Autriche 

Correspondance: Klaus Linni, MD, Department for Vascular and Endovascular Surgery, St Johann Spital Salzburg, Paracelsus Medical University Salzburg, Müllner Hauptstraße 48, 5020 Salzburg, Austria

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Salzburg, Autriche

Abstract

Le traitement de lésions de l’artère sous-clavière (ASC) est actuellement controversé. La transposition sous-clavio-carotidienne (TSCC) peut être difficile mais a des résultats à long terme sans égal. L’angioplastie transluminale percutanée (ATP) avec mise en place d’un stent est techniquement plus facile mais pas toujours faisable. Il n’a pas été publié de résultats et de comparaisons à long terme. Nous avons comparé les deux méthodes réalisées par des chirurgiens vasculaires. Les données ont été colligées de façon prospective avec une analyse rétrospective dans un centre de soins tertiaire. L’ATP a été réalisée par voie humérale rétrograde en utilisant des stents autoexpansibles en nitinol. La chirurgie conventionnelle s’est limitée à la TSCC. Les critères de publication de la Society for Vascular Surgery-International Society of Cardiovascular Surgery ont été appliqués. Soixante quatorze malades ont été traités entre Janvier 1995 et Août 2007 (âge médian 62,6 ans, 40 femmes, pathologie siègeant du côté gauche 60 (81,1%); facteur de risque: hypertension artérielle 45 (60,8%), dyslipidémie 47 (63,5%), diabète 21 (28,4%), tabagisme 43 (58,1%), occlusion de l’ASC 50 (67,6%). Quarante malades (54,1%) ont eu une ATP (62,5% d’occlusion) et 34 une TSCC (73,5% d’occlusion). Les deux groupes étaient comparables en ce qui concerne les facteurs de risque. Chez 12 malades (30%) des occlusions n’ont pas pu être recanalisées et chez deux malades (traités tous deux pour des sténoses) les stents ont été des échecs dans le mois. Tous sauf un ont eu par la suite une TSCC sans complication. Toutes les TSCC ont été réalisées avec succès. Aucun facteur de risque n’a pu être identifié comme étant à l’origine d’un échec du traitement sauf l’ATP (p=0,002, test exact de Fisher). Le suivi médian a été de 50,1 mois pour les ATP et de 52,6 mois pour les TSCC. Aucune procédure n’a été un échec au cours du suivi dans aucun des groupes. L’ATP peut être réalisée avec succès par des chirurgiens. L’ATP a été un échec dans 48% des occlusions (30% de l’ensemble des ATP). La prédiction de l’échec n’est pas possible. D’après cette expérience, nous recommandons l’ATP pour les sténoses de l’ASC et la chirurgie pour les occlusions de l’ASC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Présenté à la 18ème Réunion Annuelle d’Hiver de la Peripheral Vascular Surgery Society, 1-3 Février 2008, Snowmass, Colorado, USA


© 2008  Annals of Vascular Surgery Inc.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 6

P. 837-844 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement par stent couvert expansible par ballonnet des lésions endovasculaires complexes
  • Heath Giles, Christopher Lesar, Luke Erdoes, Richard Sprouse, Stuart Myers
| Article suivant Article suivant
  • Athérectomie sous-inguinale: revue rétrospective de l’expérience d’un centre
  • Nataliya I. Biskup, Daniel M. Ihnat, Luis R. Leon, Angelika C. Gruessner, Joseph L. Mills

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.