Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Athérectomie sous-inguinale: revue rétrospective de l’expérience d’un centre - 30/04/09

Doi : 10.1016/j.acvfr.2009.01.007 
Nataliya I. Biskup 1, Daniel M. Ihnat 2, , Luis R. Leon 3, Angelika C. Gruessner 2, Joseph L. Mills 2
1 University of Arizona, Tucson, Arizona 
2 Department of Surgery, University of Arizona, Tucson, Arizona 
3 Department of Surgery, Southern Arizona Vetersans Affairs Health Care System, Tucson, Arizona 

Correspondance: Daniel M. Ihnat, MD, Department of Surgery, Arizona Health Sciences Center, 1501 N. Campbell Avenue, P.O. Box 245072, Tucson, AZ 85724-5072, USA

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En diminuant le volume de la plaque, l’athérectomie est une alternative à l’angioplastie et au stenting chez les patients revascularisés pour maladie artérielle périphérique. Un nouveau dispositif d’athérectomie (SilverHawk) a récemment été approuvé par la “Food and Drug Administration”, mais les résultats de son utilisation restent peu évidents. Nous avons analysé une série consécutive de patients traités par athérectomie. Nous avons rétrospectivement passé en revue les dossiers de 35 patients ayant une athérectomie sous-inguinale (SI) de 38 membres. Les scores de la classification du Trans-Atlantic Inter-Society Consensus (TASC) et de la Society of Vascular Surgery ont été calculés. L’analyse temps-événement a été faite en employant la méthode de Kaplan-Meier. Les facteurs de risque de la perméabilité ont été analysés avec un modèle multivarié de Cox. L’âge moyen des patients était de 70±9,6 ans. Les indications opératoires étaient la claudication (26%), les douleurs de repos (21%), et la perte de tissu (53%). Une athérectomie fémoro-poplitée (FP) a été faite dans 68% des cas et une athérectomie jambière dans 32%. Pour des lésions FP, la distribution TASC était A, 42%; B, 23%; C, 4%; et D, 15%. La longueur moyenne des lésions traitées était de 9,4±10,6cm (extrêmes 1-40), et le score de lit d’aval était de 5,1±3,5. Pour les lésions tibiales, la distribution TASC était A, 0%; B, 17%; C, 8%; et D, 75%. La longueur moyenne des lésions traitées était de 9,2±6cm (extrêmes 2-20), avec des scores de lit d’aval de 5,4±2,4. 39% des patients avaient déjà eu des interventions SI. Une angioplastie complémentaire de la lésion athérectomisée a été faite dans 55% des cas, un stenting dans 0%, et un traitement des lésions tandem dans 39% des cas. L’index cheville-bras postopératoire était augmenté de 0,3±0,14 et les pressions d’orteil augmentées de 40±32,4mm Hg. Le suivi moyen était de 10±8 mois (extrêmes 0,3-23). Au cours de la période étudiée, sept patients ont eu besoin d’une amputation majeure de membre et cinq d’une revascularisation chirurgicale ouverte. Les taux primaires et secondaires de perméabilité étaient respectivement de 66% et 70% à 1 an. Les taux primaires et secondaires de perméabilité pour le point de l’athérectomie SI étaient respectivement de 68% et 73% à 1 an. Le taux de sauvetage de membre était de 74% à 6 mois. Les patients ayant eu des interventions antérieures dans le segment athérectomisé avaient une diminution presque de 10 fois de la perméabilité primaire. L’athérectomie donne des résultats acceptables, semblables à ceux des séries rapportées d’angioplastie conventionnelle/stenting. Les patients ayant déjà eu des gestes SI avaient une diminution de presque 10 fois de la perméabilité primaire. Une diminution plus que sextuple des taux de perméabilité était notée chez les patients qui avaient eu des procédures simultanées d’amont ou d’aval, mais ceci n’atteignait pas la significativité statistique (p=0,082). De futures études devraient se concentrer sur les comparaisons des coûts avec d’autres traitements tels que l’angioplastie avec stenting, et des études randomisées prospectives devraient être faites pour comparer ces solutions alternatives de traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Présenté à la 18ème Réunion Annuelle d’Hiver de la Peripheral Vascular Surgery Society, Snowmass, CO, 1-3 février 2008.


© 2008  Annals of Vascular Surgery Inc.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 6

P. 845-852 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement endovasculaire versus chirurgie pour lésions proximales de l’artère sous-clavière
  • K. Linni, A. Ugurluoglu, N. Mader, W. Hitzl, H. Magometschnigg, T.h.J. Hölzenbein
| Article suivant Article suivant
  • Conséquences des lésions fonctionnelles aiguës après revascularisation rénale percutanée
  • Mark G. Davies, Wael E. Saad, Eric K. Peden, Imran T. Mohiuddin, Joseph J. Naoum, Alan B. Lumsden

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.