Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les décès par surdose de drogues en France. Une présentation critique - 30/04/09

Doi : 10.1016/j.respe.2008.11.004 
E. Janssen
Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), 3, avenue du stade de France, 93128 La Plaine Saint-Denis cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Available data suggest a reduction in the number of overdoses due to psychoactive substances (tobacco and alcohol excluded) in France. Nevertheless, official levels remain considerably low compared to other European countries, and strong differences between the different sources providing information support the hypothesis of under-reporting.

Methods

Two cross-tabulations of the main sources of information (police data and national mortality registry on one hand; police data and on another hand) allow the use of easy-to-compute, capture-recapture based indicators to estimate the invisible population (i.e. hidden overdoses).

Results

Results support a significant under-reporting of overdoses, reaching a minimum level of 30%.

Conclusion

Unlike official claims, there has been a rise in overdoses in France during the last decade. Besides the applied corrections, levels of overdoses still remain low. Attention should be paid to death certification. Other issues of interest are the lack of a common definition and the need for greater institutional coordination.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

Les sources d’information disponibles rendant compte en France des surdoses mortelles liées aux usages de substances psychoactives (autres que les comorbidités liées au tabac et alcool) indiquent une réduction du nombre de ces décès au cours des dernières années. Outre de sensibles différences entre chaque source considérée, les décès recensés présentent des niveaux faibles comparés aux niveaux européens, alimentant le soupçon d’un sous-enregistrement.

Méthodes

Les données portant sur les décès par surdose en 2001 et 2002 de l’Office central pour la répression des trafics illicites des stupéfiants (Ocrtis) et du Centre épidémiologique sur les causes médiales de décès (CépiDc) sont croisées. Un recoupement similaire est effectué entre les données Ocrtis et Drames (Afssaps) pour les décès relevés en 2004 et 2005. Des indicateurs sont calculés pour estimer les décès non recensés.

Résultats

On constate une sous-estimation du nombre des surdoses mortelles de l’ordre de 30 % pour des années 2001 et 2002. Cette sous-estimation est encore plus importante pour les données 2004 et 2005. Les données de l’Ocrtis présentent une sous-notification importante.

Conclusion

Les résultats abondent dans le sens d’une augmentation de surdoses mortelles au cours de la décennie écoulée. Même après correction, ce nombre demeure bien en deçà des standards européens, soulevant le problème de la certification des décès. L’absence d’une définition commune et de coordination entre les différentes institutions sont d’autres explications avancées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Overdoses, Under-reporting, France

Mots clés : Surdoses mortelles, Sous-enregistrement, France


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 2

P. 126-129 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Should psychological events be considered cancer risk factors?
  • S. Schraub, H. Sancho-Garnier, M. Velten
| Article suivant Article suivant
  • Resumes de memoires de Master Recherche * Universite de Nancy, 2007-2008

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.