Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Posterior reversible encephalopathy syndrome: A case of unusual diffusion-weighted MR images - 05/05/09

Doi : 10.1016/j.neurad.2008.08.003 
A. Benziada-Boudour a, , E. Schmitt a, S. Kremer b, S. Foscolo a, A.-S. Rivière a, M. Tisserand a, A. Boudour c, S. Bracard a
a Service de neuroradiologie diagnostique et thérapeutique, hôpital Central, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy cedex, France 
b Service de radiologie 2, hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaires de Strasbourg, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 
c Service de réanimation médicale, hôpital Central, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Posterior reversible encephalopathy (PRES) represents an uncommon entity related to multiple pathologies, the most common of which is hypertensive crisis. PRES is classically characterized as symmetrical parieto-occipital edema, but may affect other areas of the brain. Diffusion-weighted magnetic resonance imaging (DWI) is important for differentiating between vasogenic and cytotoxic edema. We present here the case of a 43-year-old woman, known to suffer from arterial hypertension and severe renal failure, who developed PRES with restricted apparent diffusion coefficients (ADC) in various cerebral areas, suggesting irreversible tissue damage. Nevertheless, follow-up cranial MRI revealed complete remission, indicating that restricted diffusion does not always lead to cell death in this pathology. The underlying pathophysiological mechanism is not well understood. Such reversibility of diffusion anomalies has already been reported with transient ischemia, vasospasm after subarachnoid hemorrhage and epilepsy but, to our knowledge, never before in PRES.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’encéphalopathie postérieure réversible représente une entité assez rare, secondaire à différentes pathologies, la crise hypertensive étant la plus fréquente. Elle est classiquement caractérisée par un œdème pariéto-occipital bilatéral, mais peut toucher d’autres régions. L’imagerie de diffusion est importante pour la différenciation entre l’œdème vasogénique et cytotoxique. Nous présentons le cas d’une patiente âgée de 43 ans, ayant comme antécédent une hypertension artérielle et une insuffisance rénale sévère, qui a développé une encéphalopathie postérieure réversible avec des lésions cérébrales caractérisées par un coefficient apparent de diffusion (CAD) diminué, suggérant des lésions tissulaires irréversibles. L’IRM cérébrale de contrôle a cependant montré la régression quasi complète des lésions, démontrant qu’une baisse de la diffusion ne doit pas toujours faire supposer la mort cellulaire dans cette pathologie. Le mécanisme sous-jacent n’est pas parfaitement compris. Une telle réversibilité des anomalies en diffusion a déjà été décrite dans l’accident ischémique transitoire, le vasospasme après hémorragie sous-arachnoïdienne, et dans l’épilepsie, mais à notre connaissance, pas encore dans l’encéphalopathie postérieure réversible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Posterior reversible encephalopathy syndrome, Diffusion-weighted imaging, Vasogenic edema, Cytotoxic edema

Mots clés : Encéphalopathie postérieure réversible, Imagerie de diffusion, Œdème vasogénique, Œdème cytotoxique


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 2

P. 102-105 - mai 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Leptomeningeal carcinomatosis and sensorineural hearing loss: Correlation of labyrinthine enhancement patterns with symptoms
  • G. Goyault, S. Kremer, E. Martin, S. Riehm, J.-L. Dietemann, F. Veillon
| Article suivant Article suivant
  • What is your diagnosis?
  • N. Sqalli Houssaini, F. Belahsen, M. Maaroufi, I. Kamaoui, O. Mesouak, F. Bouhouch, S. Tizniti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.