Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de l’imagerie de perfusion dans l’étude des astrocytomes pilocytiques et des hémangioblastomes : étude préliminaire - 05/05/09

Doi : 10.1016/j.neurad.2008.09.002 
F. Bing a, , S. Kremer b, L. Lamalle c, S. Chabardes d, A. Ashraf d, B. Pasquier e, J.-F. Le Bas a, A. Krainik a, S. Grand a
a Clinique universitaire de neuroradiologie et d’IRM, Michallon, 38043 Grenoble cedex 09, France 
b Service de neuroradiologie, hôpital de Hautepierre, 67000 Strasbourg, France 
c Plateforme 3T, IFR no 1, hôpital Michallon, 38043 Grenoble cedex 09, France 
d Clinique de neurochirurgie, hôpital Michallon, 38043 Grenoble cedex 09, France 
e Service d’anatomie pathologique, hôpital Michallon, 38043 Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Les astrocytomes pilocytiques (AP) et les hémangioblastomes (HB) présentent des caractéristiques morphologiques identiques sur les séquences classiques utilisées en IRM, apparaissant le plus souvent sous la forme d’une tumeur kystique avec bourgeon charnu, située dans la fosse cérébrale postérieure. Nous discutons de l’intérêt de la méthode de premier passage en imagerie par résonance magnétique (IRM) de perfusion dans la différenciation de ces deux tumeurs dont les diagnostics ont été histologiquement établis.

Méthode

Onze patients présentant un AP et huit patients porteurs d’un HB ont bénéficié d’une IRM de perfusion avec méthode « premier passage ». Le volume sanguin cérébral maximal relatif (rVSCmax), défini par le rapport du VSC maximal en zone tumorale sur le VSC en zone saine, est considéré comme représentatif de la tumeur.

Résultats

La moyenne des rVSCmax des astrocytomes pilocytiques (rVSCmax=1,19±0.71, rang de 0,6 à 3,27) est significativement inférieure (p=0,001) à celle des hémangioblastomes (rVSCmax=9,37±2,37, rang de 5,38 à 13). Dans tous les cas, la courbe de premier passage des AP passe au-dessus de la ligne de base traduisant des troubles de la perméabilité vasculaire.

Conclusion

L’imagerie par résonance magnétique de perfusion utilisant les données acquises au « premier passage » est une technique d’acquisition et de post-traitement rapide permettant de différencier les AP des HB.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

Pilocytic astrocytomas (PA) and hemangioblastomas (HB) can present the same morphological characteristics on conventional MRI sequences, most usually in the form of a cerebellar cystic mass with a mural nodule that strongly enhances on post-contrast T1 images. We discuss here the value of perfusion MRI in the differentiation of these two tumors, the diagnoses of which have already been histopathologically established.

Method

Eleven patients with PA and eight with HB underwent first-pass perfusion MRI. The maximum relative cerebral blood volume (rCBVmax), defined as the ratio between the CBVmax in tumor tissue and the CBV in healthy, contralateral white matter, is considered to be indicative of the type of tumor.

Results

The difference between the rCBVmax of PA (rCBVmax=1.19±0.71, range 0.6–3.27) compared with that of HB (rCBVmax=9.37±2.37, range 5.38–13) was significant (P<0.001). The first-pass curve crossed the baseline, corresponding to vascular permeability problems in both PA and HB.

Conclusion

The first-pass method of perfusion MRI is a quick and useful way to differentiate between PA and HB.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Astrocytome pilocytique, Hémangioblastome, IRM de perfusion

Keywords : Pilocytic astrocytoma, Hemangioblastoma, Perfusion MRI


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 2

P. 82-87 - mai 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Brain and spine MRI artifacts at 3 Tesla
  • M.I. Vargas, J. Delavelle, R. Kohler, C.D. Becker, K. Lovblad
| Article suivant Article suivant
  • Dynamic contrast-enhanced T2*-weighted MR imaging: A peritumoral brain oedema study
  • P. Lehmann, J.-N. Vallée, G. Saliou, P. Monet, A. Bruniau, A. Fichten, G. De Marco

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.