Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet des anesthésiques locaux sur la réponse inflammatoire postopératoire - 05/05/09

Doi : 10.1016/j.annfar.2008.12.021 
H. Beloeil , J.-X. Mazoit
Département d’anesthésie-réanimation, hôpital de Bicêtre, AP–HP, université Paris-Sud, 78, avenue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’inflammation périphérique secondaire à un traumatisme chirurgical sensibilise les systèmes nerveux central et périphérique. Elle participe ainsi à l’entretien de la réponse inflammatoire avec apparition d’une hypersensibilité, d’une allodynie et d’une hyperalgésie. Cette hyperalgésie participe à l’expérience globale de la douleur postopératoire mais également à la chronicisation de la douleur. Les anesthésiques locaux (AL), utilisés depuis longtemps pour leur capacité à bloquer les influx nociceptifs, peuvent également atténuer la réponse inflammatoire à un traumatisme. En bloquant la transmission nerveuse au niveau du site de l’agression tissulaire, ils atténuent les phénomènes inflammatoires liés à la sensibilisation du système nerveux. Ils ont également des propriétés anti-inflammatoires intrinsèques et peuvent moduler la libération locale et systémique de médiateurs inflammatoires. Les mécanismes impliqués sont loin d’être tous parfaitement élucidés. Les AL influenceraient la réponse inflammatoire systémique et la réponse locale « neurogène » par des mécanismes différents. L’action régionale impliquant les canaux sodiques pourrait passer par une inhibition du transport axonal. L’action systémique implique des cibles cellulaires variées (polynucléaires, PGE2, Mapk, etc.). Les effets d’AL sur l’inflammation apparaissent ainsi complexes et mettent en jeu des mécanismes locaux, systémiques, controlatéraux et spinaux. Les implications cliniques des effets des AL sur l’inflammation restent à préciser.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Current knowledge suggests that peripheral inflammation following surgery activates and sensitizes both peripheral and central nervous system. These phenomena involved in the maintenance of the inflammatory response lead to hypersensibility, hyperalgesia and allodynia. Hyperalgesia participates in the general experience of postoperative pain and ALo in the development of chronic pain. A correlation between the ability of treatments to reduce areas of hypersensitivity surrounding the wound after surgery and their ability to reduce the incidence of chronic pain has been shown. For a long time, local anaesthetics have been used for their capacity to block nociceptive input. They can ALo modulate the inflammatory response following a surgical trauma. By inhibiting the nervous conductivity at the site of the trauma, local anesthetics attenuate the sensitization of the nervous system and therefore the inflammatory phenomena. They ALo exert intrinsic anti-inflammatory properties by modulating the local and systemic liberation of inflammatory mediators. The mechanisms involved are not clearly elucidated. Local, systemic, and spinal inflammatory mechanisms may be influenced by local anesthetics through multiple different mechanisms. The therapeutic implications of effects of local anesthetics on local, systemic, and spinal inflammatory responses merit further study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anesthésiques locaux, Inflammation, Transport axonal, Bloc nerveux périphérique, Douleur postopératoire, Hyperalgésie

Keywords : Local anesthetics, Inflammation, Axonal transport, Nerve bloc, Postoperative pain, Hyperalgesia


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 3

P. 231-237 - mars 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge transfusionnelle du choc hémorragique d’origine traumatique à la phase aiguë : quoi de neuf en 2009 ?
  • N. Morel, O. Morel, L. Chimot, V. Lortet, B. Julliac, A. Lelias, L. Merson, Ph. Dabadie
| Article suivant Article suivant
  • Blocs du tronc : indications, techniques, avantages et risque
  • L. Beaudroit, J. Ripart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.