Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Combined secondary prevention after hospitalization for myocardial infarction in France: Analysis from a large administrative database - 11/05/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.02.005 
Philippe Tuppin a, , Anke Neumann a, Nicolas Danchin b, Alain Weill a, Philippe Ricordeau a, Christine de Peretti c, Hubert Allemand a
a Département des études sur les pathologies et les patients (DEPP), direction de la stratégie des études et des statistiques (DSES), Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), 26–50, avenue du Professeur-André-Lemierre, 75986 Paris cedex 20, France 
b Hôpital européen Georges-Pompidou, université Paris V, Paris, France 
c Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Both French and international guidelines recommend long-term use of betablockers, antiplatelet drugs, statins, angiotensin-converting enzyme inhibitors or angiotensin-receptor blockers (ACE-I/ARB) after a myocardial infarction (MI), but data on their combined use are scarce in France.

Aims

To evaluate the use of combined medication 6months after hospital admission for MI and the factors that can significantly influence their use.

Methods

All hospital admissions for MI in France from January to June 2006 were selected from the national hospital discharge database. Data on medications used 6months before and after hospitalization for patients covered by the general health insurance scheme (70% of French population) were collected from the reimbursement information system. A medication was considered to be used when there were more than three reimbursement applications over the 6months following the index episode. Comorbidities were ascertained from the use of disease-specific medication reimbursements and registration in the national database of full coverage for 30 long-term disorders.

Results

Of the 11 671 patients included, 82% were reimbursed for betablockers, 92% for antiplatelets, 85% for statins, 80% for ACE-I/ARBs and 62% for all four classes. After adjustment, significant underuse was found for women, the elderly and those with several comorbidities. Treatment at a university hospital or high-volume centre, follow-up by a cardiologist and use of revascularization procedures were associated with improved rates of combination therapy use.

Conclusion

Overall, use of recommended medications after MI in France is satisfactory, though not optimal. Specific recommendations focusing on subgroups such as older patients or those with comorbidities, as well as information directed towards non-specialized healthcare professionals, should help to improve appropriate use of these medications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La prévention secondaire médicamenteuse recommandée après un infarctus du myocarde (IM) est l’association bêtabloquant, statine, antiagrégant plaquettaire (AP) et un inhibiteur du système rénine-angiotensine (ACE-I/ARB), mais peu de données sont disponibles en France.

Objectif

Évaluer l’utilisation de cette association après hospitalisation et les facteurs associés.

Méthodes

La base nationale des séjours hospitaliers a fourni les hospitalisations pour un IM au premier semestre 2006. Elle a été complétée par celle des remboursements médicaux du régime général de l’assurance maladie six mois avant et après l’hospitalisation. La consommation d’un médicament a été retenue par la présence d’au moins trois remboursements pendant les six mois suivant l’hospitalisation. Des comorbidités ont été définies par le remboursement de médicaments traceurs ou l’existence d’une affection de longue durée (ALD).

Résultats

Parmi les 11 671 patients inclus, 82 % ont été remboursés pour un bêtabloquant, 92 % pour un AP, 85 % pour une statine, 79 % pour un ACE-I/ARB et 62 % pour l’association. Après ajustement, l’association est significativement moins utilisée chez les femmes, les malades âgés, ceux avec une insuffisance rénale, une maladie respiratoire obstructive, une maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. L’utilisation est plus élevée avec la spécialisation de la prise en charge : établissement universitaire ou volume élevé d’hospitalisations pour IM dans l’établissement, réalisation d’un pontage ou stent coronaire avant, pendant ou après l’hospitalisation index, consultation d’un cardiologue en libéral après l’hospitalisation, présence d’un diabète et d’une ALD cardiovasculaire.

Conclusion

Le niveau d’utilisation des médicaments de la prévention secondaire est globalement satisfaisant. Les recommandations doivent être encore diffusées vers les professionnels non cardiologues et précisées pour des sous-groupes comme les malades de 75 ans et plus ou porteurs de comorbidités.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Myocardal infarction, Drug therapy, Retrospective study, Guidelines

Mots clés : Infarctus du myocarde, Traitement, Prescription, Hospitalisation


Plan


© 2009  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 4

P. 279-292 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Management of prosthetic heart valve obstruction: Fibrinolysis versus surgery. Early results and long-term follow-up in a single-centre study of 263 cases
  • Raymond Roudaut, Stephane Lafitte, Marie-Françoise Roudaut, Patricia Reant, Xavier Pillois, Catherine Durrieu-Jaïs, Pierre Coste, Claude Deville, Xavier Roques
| Article suivant Article suivant
  • Trends in plasma lipids, lipoproteins and dyslipidaemias in French adults, 1996–2007
  • Jean Ferrières, Vanina Bongard, Jean Dallongeville, Dominique Arveiler, Dominique Cottel, Bernadette Haas, Aline Wagner, Philippe Amouyel, Jean-Bernard Ruidavets

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.