Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Preoperative evaluation of candidates for total cavopulmonary connection: The role of echocardiography and cardiac catheterization - 11/05/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.02.006 
Hamidou O. Ba a, Davide Marini a, Issam Kammache a, Phalla Ou a, Caroline Elie b, Younes Boudjemline a, Damien Bonnet a, Gabriella Agnoletti a,
a Centre de référence malformations cardiaques congénitales complexes M3C, Paris, France 
b Service de biostatistique, hôpital Necker–Enfants-Malades et Paris-Descartes, Paris, France 

Corresponding author. Service de cardiologie pédiatrique, groupe hospitalier Necker–Enfants-Malades, AP–HP, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris, France. Fax : +33 1 44 49 57 24.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Aim

To evaluate the information provided by echocardiography and cardiac catheterization in patients with partial cavopulmonary connection (PCPC) with or without additional pulmonary blood flow (PBF) in whom total cavopulmonary connection (TCPC) was planned.

Methods

We retrospectively evaluated the results provided by echocardiography and cardiac catheterization in 110 consecutive patients with PCPC (35 with isolated PCPC, 38 with associated antegrade PBF, 37 with associated retrograde PBF) in whom TCPC was planned.

Results

Eight patients had superior vena cava syndrome; all others suffered from cyanosis and fatigue. Pulmonary artery size could be determined in 54% of patients without additional PBF, in 47% of those with associated retrograde PBF and in 68% of those with associated PBF (p=0.20). Concomitant clinical signs of increased central venous pressure and echocardiographic signs of ventricular dysfunction and/or hypoplastic pulmonary arteries identified four patients in whom TCPC was not low-risk. PAP exceeding 16mmHg was found in 9% of patients without and 16% of those with associated PBF (p=0.38). The Nakata index was higher in patients with associated antegrade PBF than in those without associated PBF (p=0.004) or in those with associated retrograde PBF (p=0.002). Of the 16 patients who needed concomitant interventional catheterization, 10 had associated retrograde PBF (p<0.05). In 11 patients (nine with and two without additional PBF), TCPC was contraindicated.

Conclusion

Cardiac catheterization is still necessary before TCPC, mostly in patients with additional PBF, to identify those at risk and those needing interventional catheterization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Le but de cet étude était d’évaluer si les informations cliniques et échocardiographiques obtenues chez les enfants avec un ventricule unique et une dérivation cavopulmonaire partielle (DCPP) avec ou sans flux pulmonaire additionnel étaient suffisantes pour contre-indiquer une dérivation cavopulmonaire totale (DCPT).

Méthodes

Nous avons évalué rétrospectivement les résultats de l’écographie cardiaque et du cathétérisme cardiaque faits en vue d’une DCPT chez 110 enfants consécutifs ayant une DCPP isolée (n=35) ou associée à un flux pulmonaire antérograde (n=38) ou rétrograde (n=37).

Résultats

Huit patients avaient un syndrome de la veine cave supérieure, les autres étaient cyanosés et essoufflés au repos ou à l’effort. La taille des artères pulmonaires a pu être analysée chez 54 % des patients sans flux pulmonaire additionnel, chez 47 % de ceux avec un flux additionnel rétrograde et chez 68 % de ceux avec un flux additionnel antérograde (p=0,20). La coexistence des signes cliniques de pression veineuse centrale augmentée et de signes échographiques de dysfonction ventriculaire et/ou d’hypoplasie des artères pulmonaires a pu identifier quatre patients à risque. Nous avons retrouvé une pression pulmonaire moyenne supérieure à 16mmHg chez 9 % des patients sans flux pulmonaire additionnel et chez 16 % de ceux avec un flux pulmonaire associé (p=0,38). L’index de Nakata était plus élevé chez les patients avec un flux antérograde associé, par rapport à ceux sans flux associé (p=0,004) ou avec un flux rétrograde associé (p=0,002). Seize patients ont bénéficié d’un cathétérisme interventionnel. Parmi ces patients, dix avaient un flux pulmonaire rétrograde associé (p<0,05). Chez 11 patients (neuf avec et deux sans flux pulmonaire additionnel), les données hémodynamiques et angiographiques ont contre-indiqué une DCPT.

Conclusion

Le cathétérisme cardiaque est un examen nécessaire chez les patients avec une DCPP chez lesquels une DCPT est envisagée, surtout chez ceux ayant un flux pulmonaire additionnel. Seulement cet examen permet d’identifier les patients à risque et de traiter des lésions associées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Congenital heart disease, Paediatrics, Single ventricle, Cyanosis

Mots clés : Cardiopathie congénitale, Pédiatrie, Ventricule unique, Cyanose


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 4

P. 303-309 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Trends in plasma lipids, lipoproteins and dyslipidaemias in French adults, 1996–2007
  • Jean Ferrières, Vanina Bongard, Jean Dallongeville, Dominique Arveiler, Dominique Cottel, Bernadette Haas, Aline Wagner, Philippe Amouyel, Jean-Bernard Ruidavets
| Article suivant Article suivant
  • Early improvement of left ventricular function after implantation of a transcutaneous aortic valve: A tissue Doppler ultrasound study
  • Fabrice Bauer, Sandra Bénigno, Mathieu Lemercier, Sidney Tapiéro, Hélène Eltchaninoff, Christophe Tron, Brahim Baala, Damien Brunet, Alain Cribier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.