Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation de l’enfuvirtide chez la femme enceinte séropositive VIH, à propos de sept cas - 18/05/09

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2009.03.013 
V. Jeantils a, , C. Alloui b, A. Rodrigues c, M. Bentata d, G. Peytavin e, L. Carbillon c
a Unité maladies infectieuses, hôpital Jean-Verdier (AP–HP), Seine-Saint-Denis, avenue du 14-juillet, 93140 Bondy, France 
b Laboratoire de virologie, hôpital Avicenne (AP–HP), 125, rue Stalingrad, 93000 Bobigny, France 
c Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Jean-Verdier (AP–HP), avenue du 14-juillet, 93140 Bondy, France 
d Service des maladies infectieuses et tropicales, hôpital Avicenne (AP–HP), 125, rue Stalingrad, 93000 Bobigny, France 
e Laboratoire de toxicologie et pharmacocinétique, hôpital Bichat–Claude-Bernard (AP–HP), 46, rue Huchard, 75018 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

À l’heure actuelle, avec plus de 22 molécules à notre disposition, la prise en charge du sujet séropositif est plus facile. Cependant le nombre de femmes multipares et parfois porteuses de virus très muté, ou vues tard pendant la grossesse ou enfin inobservantes reste important. Ces grossesses posent problème. L’enfuvirtide peut être proposé dans ces situations.

Patientes et méthodes

Nous avons étudié rétrospectivement les conséquences de l’utilisation de l’enfurvitide chez sept femmes enceintes, en nous attachant à évaluer l’efficacité, la pharmacocinétique et la tolérance du produit.

Résultats

Après une durée moyenne d’utilisation de 30 jours durant de la grossesse, aucun des enfants ne présente d’anomalie et n’est porteur du virus. Les dosages de l’enfuvirtide étaient négatifs au sang du cordon. Cinq patientes ont accouché par césariennes programmées, une par césarienne en urgence et une par voie basse. Dans ces sept cas, la tolérance a été bonne.

Discussion et conclusion

Dans les 23 cas publiés dans la littérature anglaise l’enfuvirtide, du fait de son caractère injectable favorisant l’observance et de sa bonne tolérance, de sa rapidité d’action, de l’absence de passage transplacentaire nous paraît pouvoir être proposé dans ces situations difficiles. Il sera, bien sûr, prescrit toujours en association.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

With a panel of more than 22 drugs, the treatment of HIV subjects is nowadays quite easier. But due to the number of multiparus women often harbouring a multidrug resistant virus, or seen late in pregnancy or inobservant, taking care of these pregnancies remains difficult. The use of enfuvirtide seems quite interesting for these situations.

Patients and methods

In a retrospective study, we have focused our work on the consequences of enfuvirtide used in seven pregnancies, paying particular attention to efficacy, pharmacokinetics and tolerance.

Results

The use of enfuvirtide during 30 days in average seems safe and the tolerance was satisfactory in all seven cases. All infants are seronegative without abnormalities. The dosages in umbilical cord were negative. Five women experienced an elective caesarean, one had caesarean section in emergency, and one had a vaginal delivery.

Discussion and conclusion

The 23 cases published in the English literature indicate the interest of enfuvirtide use in these difficult situations. Indeed, enfuvirtide is injectable, favouring the adherence; it has a good tolerance, a quick efficacy and no placental transfer. Evidently, enfuvirtide is always prescribed in association.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enfuvirtide, Traitements antirétroviraux, Infection à VIH, Grossesse, Pharmocinétique

Keywords : Enfuvirtide, Antiretroviral treatments, HIV, Pregnancy, Pharmacokinetics


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 5

P. 396-400 - mai 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La pratique française de la pose des implants de stérilisation tubaire Essure®
  • I. Grosdemouge, J.-B. Engrand, C. Dhainault, F. Marchand, H. Martigny, J. Thevenot, V. Villefranque, P. Lopes, P. Panel
| Article suivant Article suivant
  • Étude rétrospective dans le Nord-Finistère sur la place de l’IRM mammaire devant un bilan sénologique normal, à propos de 51 cas
  • M. Lapierre-Combes, J. Rousset, E. Combes, S. Chinelatto, P.-F. Dupré, V. André

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.