Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hémorragie fœtomaternelle : le point de vue du clinicien - 02/06/09

Doi : 10.1016/j.jgyn.2009.03.006 
C. Huissoud a, , b, c , V. Divry a, R.-C. Rudigoz a, d, e
a Service de gynécologie-obstétrique, hospices civils de Lyon, hôpital de la Croix-Rousse, 103, grande rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 04, France 
b Inserm U846, stem cell and brain research institute, 18, avenue Doyen-Lepine, 69500 Bron, France 
c UMR-S 846, université de Lyon, Lyon 1, 69003 Lyon, France 
d Université Claude-Bernard Lyon 1, UER Lyon-Nord, 8, avenue Rockefeller, 69008 Lyon, France 
e Inserm 4129, santé, individu, société, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La présentation clinique des hémorragies fœtomaternelles (HFM) est particulièrement variable. Cette hétérogénéité contribue pour une part importante à l’absence de classification et de prise en charge consensuelle des HFM. Contrairement aux formes minimes qui n’exposent qu’au risque d’allo-immunisation maternelle, les formes sévères peuvent mettre en danger le fœtus en induisant une anémie et un choc hypovolémique. La tolérance fœtale dépend avant tout de l’importance de l’hémorragie et de son débit permettant de distinguer des formes aiguës et des formes chroniques. La diminution des mouvements fœtaux constitue le signe clinique le plus fréquent et justifie la recherche d’une hémorragie fœtomaternelle au même titre que la constatation d’une mort fœtale ou d’une anasarque. Les mécanismes physiologiques maternels et fœtaux expliquent les difficultés diagnostiques qui peuvent être rencontrées (ex. faux-négatifs du test de Kleihauer ou au contraire faux-positifs ou surestimation de l’anémie fœtale). Nous avons cherché à souligner les points importants que le clinicien doit connaître à propos des HFM. Nous proposons également une synthèse visant à guider le praticien dans ses choix thérapeutiques face aux différentes formes d’hémorragies fœtomaternelles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Fetomaternal hemorrhage is known to have a wide spectrum of clinical presentations. This large variability probably explains why there are still neither consensual classification nor management recommendations. Nevertheless, fetomaternal hemorrhage is a serious condition, which may cause life-threatening fetal anemia. Fetal tolerance mainly depends on the quantity of fetal blood loss as well as the rate at which it occurs. Decrease in perceived fetal movements represents the main clinical sign of fetomaternal hemorrhage and justify use of diagnostic tests such as the Kleihauer-Betke test. Large fetomaternal hemorrhages can also induce fetal hydrops and stillbirth. In this review, we emphasize the clinical and biological features of fetomaternal hemorrhages and we highlight the circumstances associated with false-negative and false-positive results of the Kleihauer-Betke test. We also propose an original algorithm for the management of fetomaternal hemorrhages.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie fœtomaternelle, Transfusion fœtomaternelle, Anémie fœtale, Anémie néonatale, Test de Kleihauer, Cytométrie de flux

Keywords : Fetomaternal hemorrhage, Fetomaternal transfusion, Fetal anemia, Neonatal anemia, Kleihauer-Betke test, Flow cytometry


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 4

P. 286-297 - juin 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conduite à tenir obstétricopédiatrique devant la découverte anténatale d’une masse hyperéchogène rétropéritonéale. Arguments en faveur d’un néphrome mésoblastique congénital
  • C. Boithias, H. Martelli, K.-D. Destot-Vong, F. Dugelay, S. Branchereau, M. Fabre, M.-V. Senat, P. Boileau, R. Frydman, O. Picone
| Article suivant Article suivant
  • TVT Secur™ : étude prospective et suivi à un an de 154 patientes
  • P. Debodinance, J. Amblard, J.-P. Lucot, M. Cosson, R. Villet, B. Jacquetin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.