Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exhaustivité des résumés d'unité médicale adressés aux départements d'information médicale - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.annfar.2003.10.007 

P.  Moine ab * ,  F.  Hémery c ,  J.P.  Blériot ad ,  J.P.  Fulgencio ae ,  B.  Garrigues af ,  C.  Gouzes ag ,  J.R.  Le Gall ah ,  E.  Lepage ac ,  D.  Villers ai les adhérents du projet PHRC AOM 98119 « Performance en réanimation, Projet Sfar-SRLF »*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction. - Les départements d'information médicale (DIM) sont chargés de la collecte et de la transmission des données des séjours hospitaliers (résumés d'unités médicales - RUM -) aux tutelles sous forme d'un résumé de séjour anonymisé (RSA). Ces données, agrégées en groupes homogènes de malades (GHM), sont utilisées pour décrire l'activité des hôpitaux et déterminer l'allocation des ressources budgétaires. Le but de notre travail a été d'évaluer l'exhaustivité du contenu des RUM de réanimation adressés aux DIM.

Méthodes. - La collection des RUM (années 1998 et 1999) des services de réanimation français participant au projet a été réalisée à l'aide d'un logiciel d'extraction spécifique confié à leur DIM respectif. L'analyse des données recueillies a permis d'évaluer le taux d'exhaustivité des données transmises aux DIM, notamment l'indice de gravité simplifié IGS II, les actes de réanimation codés selon le champ Oméga de la classification des actes médicaux (CdAM), le diagnostic principal et les diagnostics associés saisis.

Résultats. - Cent-six services ont participé volontairement à l'étude. Au total, 107 652 séjours ont été inclus. L'âge et l'IGS II moyen des patients étudiés étaient 55 ± 21 ans et 35 ± 21 ans. Les durées moyennes de séjours en réanimation et hospitalier étaient respectivement 6,2 ± 12,4 et 16,1 ± 21,6 jours. Les taux de mortalité de l'ensemble des séjours en réanimation et hospitalier étaient de 15 et 19 %. L'IGS II et les actes Oméga étaient retrouvés pour 81 et 80 % des séjours. L'IGS II et/ou les actes Oméga étaient calculés ou codés dans respectivement 94 (100/106) et 96 % (102/106) des services. Le nombre moyen d'actes Oméga était de 4,3 ± 3,9. Cependant, seulement 5 % (5/106) des services avaient un IGS II saisi pour chaque séjour. De même, 53 % (56/106) des services ne codaient en moyenne que cinq actes Oméga ou moins par séjour. Tous les séjours avaient un diagnostic principal (par définition) et le nombre moyen de diagnostics associés était de 3,5 ± 3,8 ; 80 % (86/106) des services ne codent en moyenne que cinq diagnostics associés ou moins par séjour.

Conclusion. - Ces résultats ont montré que l'exhaustivité des données transmises aux DIM et donc aux tutelles, en ce qui concerne l'IGS II, les actes de réanimation, la lourdeur des traitements et les diagnostics n'était pas satisfaisante dans cette base de données nationale. L'activité des services de réanimation risque d'être sous-estimée surtout si l'IGS II et certains actes Oméga repérés comme « marqueurs » d'une prise en charge lourde de réanimation seront pris en compte à l'avenir.

Mots clés  : Base de données en réanimation ; Programme de médicalisation des systèmes d'information PMSI ; Résumé d'unité médicale RUM ; Performance ; Indice de gravité simplifié IGS II.

Abstract

Introduction. - Hospital units report on their inpatient care activity by writing yearly activity reports, which are used by their Medical Information Department (MID) to develop standardized summaries for communication to healthcare authorities. The data are categorized by uniform patient groups and used to describe inpatient care activity and to guide resource allocation. The objective of this study was to evaluate the completeness of activity reports from intensive care units (ICUs) in France.

Methods. - Activity reports sent in 1998 and 1999 by French ICUs participating in the study were collected using dedicated abstracting software supplied to the relevant MIDs. Completeness of data in the activity reports was evaluated, with special attention to the SAPSII score, Omega rating of ICU procedures according to the Classification of Medical Procedures, and primary and secondary diagnoses.

Results. - The 106 ICUs that volunteered for the study reported data on 107 652-hospital stays. Mean age and SAPSII were 55 ± 21 years and 35 ± 21 years, respectively. Mean ICU and hospital lengths of stay were 6.2 ± 12.4 and 16.1 ± 21.6 days, respectively. Mean ICU and hospital mortality rates were 15% and 19%. The SAPSII and Omega procedures were reported for 81% and 80% of stays, respectively. The SAPSII and Omega procedures were calculated or coded in 94% (100/106) and 96% (102/106) of ICUs, respectively. Mean number of Omega procedures was 4.3±3.9. However, only 5% (5/106) of ICUs entered the SAPSII for every stay, and 21% (22/106) of ICUs failed to enter the SAPSII for over 20% of stays. Similarly, 53% (56/106) of ICUs rated no more than five Omega procedures on average per stay. The primary diagnosis was reported for all stays, and the mean number of secondary diagnoses was 3.5 ± 3.8. In 80% (86/106) of ICUs, no more than five secondary diagnoses were coded on average per stay.

Conclusion. - The analysis of this national database shows that data communicated to the MIDs and therefore to the healthcare authorities, are incomplete regarding SAPSII, ICU procedures, treatment intensity, and diagnoses. This may lead to the underestimation of ICU activity and resource needs, particularly if the SAPSII and selected procedures identified as markers for high-intensity critical care are used in the future.

Mots clés  : Data base ; SAPS II ; Performance ; ICU.

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 1

P. 15-20 - février 2004 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.