Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Troubles comportementaux des épileptiques - 19/06/09

Doi : RN-05-2002-158-5-C2-0035-3787-101019-ART6 

C. Dravet [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les troubles du comportement sont plus fréquents chez les épileptiques, enfants et adultes, que dans la population générale. Ils ont été étudiés, ainsi que les différents facteurs qui les sous-tendent, extensivement par de nombreux auteurs. Ces facteurs sont d’ordre neurobiologique et psychologique. Sur le plan neurobiologique on a souligné l’importance des lésions cérébrales à l’origine de l’épilepsie, de leur nature, de leur siège, de leur latéralisation et de leur date de survenue au cours du développement. Des traits de personnalité et de comportement ont été spécifiquement attribués à la localisation temporale de l’épilepsie, mais de nombreuses controverses persistent à ce sujet et l’existence d’un syndrome comportemental temporal n’a jamais été prouvée. Les épilepsies frontales sont aussi à l’origine de perturbations psychologiques et comportementales. L’épilepsie par elle-même est en cause par l’intermédiaire des crises mais aussi de processus neuronaux intercritiques, notamment par le rôle des substances opioïdes endogènes sécrétées pendant les crises. Mais les facteurs organiques ne peuvent pas être dissociés des facteurs psychologiques. Les déficits neuropsychologiques favorisent de façon significative l’émergence des troubles du comportement chez l’enfant. Le caractère stigmatisant de la maladie, l’imprévisibilité des crises ont un profond retentissement sur l’individu, sa famille et son entourage. Les traitements médicamenteux sont utiles pour les états dépressifs et psychotiques, mais peu efficaces sur les troubles du caractère, l’agressivité, les crises psychogènes. Leur emploi nécessite une évaluation soigneuse de la situation, une surveillance accrue de l’évolution des crises (risque d’aggravation) et des interactions pharmacocinétiques. Une prise en charge sociale et psychologique est toujours indiquée, en sachant que chaque patient est unique et doit être compris et aidé dans sa singularité.

Abstract

The behavioral disorders in epilepsy.

Abstract

The behavioral disorders are more frequent in the epilepsy patients, children and adults, than in the general population. They have been extensively studied by numerous authors, as well as the underlying various factors. These factors are neurobiological and psychological. From the neurobiological point of view, the importance of the brain damages, their nature, their topography, their lateralization, their date of occurrence during the development have been underlined. Specific personality and behavior features have been linked to the temporal localization of the epilepsy, but many controversies continue about this topic and a behavioral temporal syndrome is not proven. The frontal epilepsies are also responsible for psychological and behavioral disturbances. The epilepsy per se is an etiologic factor, through the ictal events and the interictal changes in the neuronal functioning. One example is that of the endogenous production of opioïd substances during the seizures. However the organic factors cannot be dissociated from the psychological ones. The neuropsychological deficits are significantly linked to the appearance of behavioral disorders in children. The stigma stuck to the epilepsy and the imprevisible character of the seizures have a deep resounding upon the subject, his family and his environment. The pharmacological medications are useful for the depressive and psychotic episodes, but have little efficacy on the character disorders, the aggressiveness and the psychogenic seizures. They need a careful assessment of the situation and a strict super vision of the seizure number (risk of worsening) and of the pharmacocinetic interactions. À comprehensive, social and psychological management of the epilepsy patients is always indicated, knowing that every person is unique and has to be understood and helped in his singularity.


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 158 - N° 5-C2

P. 33-38 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Manifestations confusionnelles et épilepsie
  • P. Thomas
| Article suivant Article suivant
  • Troubles cognitifs chez le patient épileptique adulte
  • S. Samson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.