Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les nouveaux anti-épileptiques : 10 ans après - 19/06/09

Doi : RN-05-2002-158-5-C2-0035-3787-101019-ART8 

M. Baulac [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La commercialisation de toute une génération de médicaments anti-épileptiques récents multiplie soudainement les options du traitement des épilepsies. Par rapport aux produits conventionnels, ces nouveaux médicaments ont pour avantage de bonnes propriétés pharmacocinétiques, des interactions nulles ou modérées, une meilleure tolérance globale, notamment cognitive. Il est important de les utiliser selon leur spectre d’activité, fonction de leur mode d’action. Tous ont démontré, lors des essais contrôlés en addition aux produits conventionnels, une efficacité sur les épilepsies partielles résistantes, sans ou avec crises secondairement généralisées. Trente à cinquante p. 100 des patients voient la fréquence de leurs crises réduite d’au moins la moitié. La lamotrigine a un spectre plus large, agissant également sur les différents types de crises des épilepsies généralisées, idiopathiques ou symptomatiques.

Les bénéfices les plus nets, voire la suppression des crises, sont enregistrés dans les épilepsies de sévérité intermédiaire par une bithérapie comportant un de ces nouveaux produits. Leur développement chez l’enfant est souvent décalé par rapport aux essais chez l’adulte. Pourtant, le pronostic, y compris cognitif, est amélioré dans les spasmes infantiles grâce au vigabatrin et dans le syndrome de Lennox-Gastaut grâce à la lamotrigine et au felbamate, ce dernier étant très toxique. Bien que leur indication en France soit actuellement limitée à une stratégie d’addition, les données en monothérapie de première intention indiquent une efficacité comparable aux produits conventionnels avec une meilleure tolérance. Au sortir des études qui permettent de franchir les barrières administratives, ces nouveaux produits doivent tous subir une période d’évaluation à plus grande échelle, pour mieux définir posologie, risques, tolérance à long terme, indications chez l’enfant.

Abstract

New antiepileptic drugs: new therapeutic options.

Abstract

Introduction of new generation antiepileptic drugs on the French market has considerably diversified our conventional therapeutic schemes for epilepsy. New arrivals, topiramate, tiagabine and oxcarbazepine, will further amplify these changes. Compared with conventional drugs, these new products present more favorable pharmacokinetic properties, with no or very weak interactions and better tolerability, especially concerning cognition. These new agents should be used in accordance with their spectrum of activity, which depends on their mechanism of action. In add-on trials in partial epilepsy patients, all these new products have shown efficacy in partial and secondarily generalized seizures. Seizure frequency is reduced by at least 50% in 30 to 50% of the patients. Some of these drugs have a broader spectrum, also exhibiting efficacy for the different seizure types of generalized, symptomatic or idiopathic epilepsy. Gabamimetic agents may have worsening effects in some patients with generalized epilepsy, especially with absence or myoclonic seizures.

The most obvious benefits, some patients become seizure-free, are obtained in patients with intermediate severity given a two-drug regimen including one of these new agents. For children progress has been less rapid but prognosis, including cognitive outcome, has been considerably improved, for example in infantile spasms with vigabatrin and in Lennox-Gastaut syndrome with lamotrigine and felbamate, the latter drug being highly toxic. For the moment in France, authorities have limited the use of all these new antiepileptic drugs to adjunctive therapy for epilepsy resistant to conventional drugs. Recent monotherapy data have however demonstrated similar efficacy and better tolerability. Once the pivotal, controlled studies have enabled regulatory approval, all these compounds will have to undergo large-scale evaluation in order to better define dosages, long-term tolerability, indications and possible contra-indications in the various epileptic syndromes, including childhood epilepsy.


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 158 - N° 5-C2

P. 46-54 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles cognitifs chez le patient épileptique adulte
  • S. Samson
| Article suivant Article suivant
  • Les investigations préchirurgicales des épilepsies
  • F. Bartolomei, M. Guye, M. Gavaret, J. Régis, F. Wendling, C. Raybaud, P. Chauvel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.