Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réanimation en chirurgie digestive : devenir des patients âgés - 01/01/01

M.  Pocard 1 * ,  P.  Frileux 2 ,  J.C.  Vaillant 1 ,  J.M.  Ollivier 3 ,  B.  Gentil 3 ,  R.  Parc 1 * *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : En réanimation chirurgicale, il est nécessaire d'analyser les résultats en terme de mortalité mais aussi de qualité de vie ; ceci est particulièrement important pour les patients âgés dont la récupération est incertaine. Cette étude se propose d'évaluer pour les patients de plus de 75 ans hospitalisés en unité de réanimation chirurgicale digestive (URCD) : la mortalité, la qualité de vie, et les facteurs prédictifs de ces deux éléments.

Patients et méthodes : Durant une année, sur 182 patients hospitalisés en URCD, 30 avaient 75 ans ou plus et font l'objet de notre étude. Nous avons analysé pour ces patients : mortalité hospitalière, mortalité et qualité de vie (score de Karnofsky) à six mois. Ces trois éléments ont été corrélés à la gravité à l'admission et à d'autres éléments : maladie causale, circonstances de l'admission et durée de séjour en URCD.

Résultats : La mortalité hospitalière des patients était de 23 % (7/30) et la mortalité globale à six mois de 40 % (12/30). Les 12 patients qui avaient une hospitalisation égale à dix jours et un indice de gravité simplifié (IGS) égal à 10, étaient tous décédés à six mois ; les 18 autres étaient vivants à six mois et 72 % d'entre eux (13/18) ont retrouvé leur autonomie préopératoire.

Conclusion : Ces résultats donnent des chiffres de référence pour ce type de patients. La survie à terme et la qualité de survie sont des résultats encourageants. Les critères de pronostic définis pour cette étude, s'ils sont confirmés, peuvent aider aux décisions parfois difficiles chez ces patients âgés.

Mots clés  : chirurgie digestive ; patient âgé ; réanimation.

Abstract

Study aim: In surgical intensive care, the results must be analyzed both in terms of mortality and quality of life; this is particularly important in elderly patients for whom recovery remains uncertain. The aim of this prospective study was to assess the early and late prognosis in elderly patients (aged over 75 years) admitted to a digestive surgical intensive care unit (DSICU) for mortality, quality of life, patient autonomy, and also the predictive factors involved.

Patients and methods: Over a one-year period, 182 patients were admitted to a tertiary referral DSICU; 30 of these subjects were over 75 years old, and formed the basis of this study. The following data were analyzed: hospital mortality rate; mortality rate at six months, and quality of life at six months (Karnofsky scale). These factors were correlated with the severity of the patient's state at admission and also with the causal disease, circumstances connected with admission, and duration of stay in the DSICU.

Results: The hospital mortality rate of patients was 23% (7/30 patients), and the overall mortality rate at six months was 40% (12/30 patients). Of the 12 patients who stayed in the DSICU for more than ten days with a simplified acute physiology score (APS) = 10, not one was alive at six months post-DSICU admission. The 18 remaining patients were still alive at six months, and 72% of them (13/18 patients) had regained their previous post-operative autonomy.

Conclusion: These results provide reference data for this patient category. The results concerning long-term survival and the good functional outcome are encouraging. If the prognostic criteria defined in this investigation are confirmed by further studies, they may help in making the sometimes difficult decisions regarding elderly patients hospitalized in a DSICU.

Mots clés  : digestive surgery ; elderly patient ; intensive care.

Plan



© 2001  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 126 - N° 2

P. 127-132 - mars 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Destruction de tumeurs hépatiques malignes par radiofréquence. Expérience préliminaire à propos de 25 cas
  • O. Risse, C. Sengel, S. Penillon, C. Arvieux, D. Voirin, C. Létoublon
| Article suivant Article suivant
  • Le drainage percutané des abcès périsigmoïdiens d'origine diverticulaire
  • A. Hamy, J. Paineau et la Société de chirurgie viscérale de l'ouest (SCVO)

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.