Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intervention brève en alcoologie - 30/06/09

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.09.026 
Patrice Couzigou , Julien Vergniol, Mathurin Kowo, Eric Terrebonne, Juliette Foucher, Laurent Castera, David Laharie, Victor De Ledinghen
Service d’hépato-gastro-entérologie, Hôpital Haut Lévêque Pessac, F-33600 Bordeaux France 

Patrice Couzigou, Service d’hépato-gastro-entérologie, Hôpital Haut Lévêque Pessac, Université Victor Segalen Bordeaux, F-33600 Bordeaux France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

L’intervention brève dure de 5 à 20 minutes et se pratique selon la technique de l’entretien motivationnel.

L’intervention brève ne s’adresse pas aux malades alcoolodépendants (estimation d’environ 1 million et demie de personnes en France) mais aux personnes ayant une consommation à risque ou nocive (estimation d’environ 4 millions de personnes en France) en particulier les hommes.

L’efficacité de l’intervention brève est démontrée par de nombreuses études randomisées et méta-analyses.

Une réduction moyenne d’un verre de boisson alcoolisée par jour est obtenue, avec environ 30 % des consommateurs à risque revenant à une consommation modérée. L’efficacité a été démontrée sur une durée d’au moins 4 ans.

Des données d’Evidence based medicine existent aussi sur le plan comportemental et sont donc à prendre en compte par les soignants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

The brief intervention lasts from 5 to 20 minutes and uses motivational interview techniques.

This brief intervention is addressed not at alcohol-dependent patients (approximately 1.5 million people in France) but at those whose consumption is harmful or at risk (estimated at approximately 4 million people in France), especially men.

The efficacy of the brief intervention is demonstrated by numerous randomized studies and meta-analyses.

A mean reduction of one glass of an alcoholic beverage a day results, with consumption returning to a moderate rather than at-risk level for approximately 30%. This efficacy has been demonstrated for a duration of at least 4 years.

Given that evidence also supports the behavioral changes, these findings should be taken into account by healthcare providers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 7-8

P. 1126-1133 - juillet 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rôle du tabagisme dans la pathologie vasculaire cérébrale
  • Marie Girot
| Article suivant Article suivant
  • Vaccinations chez les patients ayant une cirrhose
  • Pierre Loulergue, Odile Launay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.