Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt des applications cutanées en cours de radiothérapie pour la prévention et le traitement des épithéliites radio-induites - 03/07/09

Doi : 10.1016/j.canrad.2009.04.003 
C. Chargari a, b, I. Fromantin a, Y.M. Kirova a,
a Département de radiothérapie oncologique, Institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 
b Service d’oncologie radiothérapie, hôpital d’instruction des armées du Val-de-Grâce, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La toxicité cutanée radio-induite constitue un problème quotidien, dont la prise en charge curative ou préventive est marquée par une grande hétérogénéité. La présente revue de la littérature vise à souligner l’absolue nécessité de rester circonspect quant au bénéfice des applications cutanées en cours de radiothérapie. Elle intègre les principales données bibliographiques publiées en langue anglaise ou française et indexées dans Pubmed© Medline©. Malgré le rationnel préclinique dont dispose l’Aloe vera, son utilisation prophylactique n’a pas montré d’intérêt. La trolamine n’a pas davantage fait la preuve de son efficacité en situation préventive. La supériorité du Calendula officinalis sur la trolamine a été démontrée dans le cadre d’un essai randomisé de phase III dans la prévention des radioépithéliites. En situation curative, l’intérêt du sucrafalte n’est pas démontré. Certaines données suggèrent une efficacité des dermocorticoïdes sur l’érythème et le prurit. L’acide hyaluronique a donné des résultats encourageants sous la forme du MA S065D ou du ialugen. Enfin, les pansements à l’argent pourraient réduire l’intensité de certaines réactions cutanées et accélérer la cicatrisation des lésions radio-induites. Compte tenu des nombreuses incertitudes de la littérature et de leurs contradictions, plusieurs attitudes sont donc justifiables. De nouveaux topiques sont en cours d’évaluation. Il est en effet impératif de poursuivre les investigations afin d’espérer lever les incertitude actuelles et harmoniser les pratiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Radio-epithelitis represents a common problem, for which treatments are characterized by a great heterogeneity. The present review of literature focuses on data referenced in Pubmed©/Medline© and published in French/English. Despite a real preclinical rationale, aloe vera and trolamine failed to demonstrate any benefit in the prophylactic settings. In a prospective assessment phase III assessment, Calendula Officinalis was shown to be superior to trolamine for the prevention of radio-epithelitis. In the curative settings, sucrafalte failed to demonstrate any benefit. The benefit of dermocorticoids was suggested in terms of erythema and itching. Promising clinical results are available with hyaluronic acid (MA S065D and Ialugen) and silver leaf may reduce the intensity of cutaneous radio-induced side effects. Data from the literature are conflicting, making real the difficulty to adopt from clinical trials any proof-of-principle strategy. Considering these uncertainties, several strategies are allowed. New topics are under investigation. Present data from the literature highlight the need for further trials, in order to propose evidence-based treatments and to harmonize clinical practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiothérapie, Traitements locaux, Toxicité cutanée, Essais cliniques

Keywords : Radiotherapy, Topic treatments, Skin toxicity, Clinical trials


Plan


© 2009  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 4

P. 259-266 - juillet 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prévention du cancer et la relation dose–effet : l’effet cancérogène des rayonnements ionisants
  • M. Tubiana
| Article suivant Article suivant
  • Radiothérapie de rattrapage pour récidive biochimique après prostatectomie : comparaison entre les définitions de récidive biochimique de l’Astro et de Phoenix
  • L. Quero, P. Mongiat-Artus, V. Ravery, V. Hennequin, C. Maylin, F. Desgrandchamps, C. Hennequin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.