Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

TEP/TDM au fluorure (18F) de sodium pour la détection des métastases osseuses du cancer de la prostate. Description de l’étude Fluprostic de comparaison de la TEP/TDM au fluorure (18F) de sodium à l’IRM corps entier dans cette indication - 21/07/09

Doi : 10.1016/j.mednuc.2009.05.002 
V. Huchet a, F. Paycha b, S. Balogova a, A. Halimi a, K. Kerrou a, O. Pascal a, F. Montravers a, J.-N. Talbot a,
a Services de médecine nucléaire, hôpital Tenon, université Pierre-et-Marie-Curie, AP–HP, 4, rue de Chine, 75020 Paris, France 
b Hôpital Louis-Mourier, AP–HP, Colombes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Cas cliniques présentés lors de la rencontre Apramen du 7 octobre 2008 et étude Fluprostic présentée lors de la rencontre Apramen du 10 février 2009.

Résumé

Le fluorodésoxyglucose (18F) ou FDG, analogue radioactif du glucose et radiopharmaceutique de référence en TEP cancérologique, n’est pas adapté à la détection des métastases du cancer de la prostate dont le métabolisme glucidique n’est que peu augmenté. Le fluorure (18F) s’accumule dans l’os cortical, de façon franche et précoce en cas de réaction à une métastase. Il vient d’obtenir, en 2008, une autorisation de mise sur le marché (AMM) en France, incluant l’imagerie des métastases osseuses dans le cancer de la prostate. Nous présentons des cas cliniques originaux pour illustrer ses performances cliniques. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) du « corps-entier » se développe et a également la capacité de détecter les métastases osseuses. Récemment, l’IRM de diffusion a été proposée pour améliorer la détection des métastases du squelette axial qui sont largement prédominantes dans le cancer de la prostate. Dans les deux cas, TEP couplée à la TDM ou IRM, on mobilise des moyens moins disponibles et plus coûteux que la classique scintigraphie du squelette, afin d’obtenir des performances diagnostiques supérieures. Le STIC qui vient d’être accepté vise donc à préciser l’impact d’une détection plus précoce et plus exacte de la première métastase osseuse macroscopique sur la prise en charge du patient et l’efficacité des stratégies diagnostiques incluant ces innovations, individuellement et associées. En cas de cancer de la prostate à haut risque métastatique, mais alors qu’aucune métastase osseuse n’est avérée et que la scintigraphie du squelette n’est pas évocatrice de lésions secondaires, on ajoutera la TEP/TDM au fluorure (18F) de sodium à l’IRM corps-entier. L’histologie et/ou un suivi de six mois serviront d’étalon de vérité pour juger la pertinence de l’impact sur la prise en charge du patient et le rapport bénéfice/coût additionnel de ces examens. Nous espérons grâce à cette étude multicentrique prospective démontrer dans le monde réel la place de ce radiopharmaceutique qui date de plusieurs décennies mais dont les potentialités sont très accrues grâce à l’essor récent de l’imagerie TEP/TDM.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Fluorodeoxyglucose (18F) or FDG, the radioactive glucose analogue which is the reference radiopharmaceutical in oncologic PET, is not well suited for the detection of prostate cancer metastases the glucose metabolism of which is usually only slightly enhanced. Fluoride (18F) accumulates into the cortical bone, rapidly and intensely in reaction to a bony metastasis. In 2008, it has been granted a marketing authorisation in France, including imaging bone metastasis of prostate cancer. We report original clinical cases to illustrate its diagnostic performance. Whole-body MRI is developing and can also detect bone metastases. Recently diffusion-weighted MRI (DWI) has been proposed to increase the detection rate of metastases of the axial skeleton, which are largely predominant in prostate cancer. Using either hybrid PET/CT or MRI requires mobilising equipments, which are less available and more expensive than the gamma-cameras for classical bone scintigraphy, in the aim to achieve superior diagnostic performance. A clinical study protocol (STIC) has just been accepted for public funding. It aims to assess the impact on patient management of the discovery of the first macroscopic bony metastasis and the efficacy of diagnostic strategies including those innovations, individually and in association. In case of prostate cancer with a high risk of metastasis, but without any proven bone metastasis and no typical pattern on bone scintigraphy, fluoride (18F) PET/CT will be performed as well as whole-body MRI. Histopathology and/or data of a 6-month follow-up will be the standard of truth to evaluate the adequacy of impact on patient management and the benefit / cost ratio of those examinations. With this prospective national study, we hope to demonstrate in the real world a clinical role for this radiopharmaceutical, which was proposed several decades ago, but benefits from a renewed interest thanks to the development of PET/CT imaging.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prostate-cancer, Os-métastase, TEP/TDM, Fluorure (18F), Squelette-scintigraphie, IRM, Comparaison de modalités d’imagerie, Impact clinique

Keywords : Prostate cancer, Bone metastasis, PET/CT, Fluoride (18F), Bone scintigraphy, MRI, Comparison of imaging modalities, Impact on management


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 7

P. 388-397 - juillet 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • TEP ou TEMP : avantage à l’imagerie hybride !
  • F. Paycha
| Article suivant Article suivant
  • La TEP/TDM au FDG-(18F) apparaît plus sensible que la scintigraphie osseuse planaire et tomographique aux bisphosphonates-(99mTc) dans la récidive du sarcome d’Ewing à localisations ostéomédullaires. À propos d’une observation de sarcome d’Ewing à localisation initiale mandibulaire et récidive sternale chez un enfant de 13 ans et revue de la littérature
  • A. Girma, F. Paycha, P. Carrier, M. Razzouk, A. Deville, M. Piche, C. Boyer, J. Darcourt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.