Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la spondylarthrite ankylosante sur l’activité professionnelle - 21/07/09

Doi : 10.1016/j.rhum.2008.08.010 
Mohamed Montacer Kchir a, Mohamed Mehdi Ghannouchi a, Wafa Hamdi a, , Dhouha Azzouz a, Samir Kochbati a, Kawther Saadellaoui a, Lilia Daoud a, Abdelmajid Ben Hamida b, Mohamed Béchir Zouari b
a Unité de recherche sur la pathologie du rachis UR04SP06, service de rhumatologie, institut Kassab, 2010 Manouba, Tunisie 
b Unité d’épidémiologie, faculté de médecine de Tunis, 15, rue Djebel Lakhdar, 1007 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La survenue de la spondylarthrite ankylosante (SPA) chez des sujets jeunes et actifs conditionne souvent leur avenir professionnel.

Objectifs

Décrire les caractéristiques socioprofessionnelles des patients atteints de SPA, évaluer l’impact de la maladie sur leur vie professionnelle et déterminer les facteurs exposant au risque d’arrêt précoce de travail ou de licenciement au sein de cette population.

Méthodes

Une étude transversale a été menée sur deux ans (2005–2007) chez 103 patients atteints de SPA répondant aux critères de New York modifiés. Les caractéristiques démographiques, sociales et professionnelles ont été déterminées ainsi que les indices spécifiques BASFI, BASDAI, BASG-s, Bath Ankylosing Spondylitis Metrology Index (BASMI), Basri et l’évaluation de la qualité de vie par le Short Form-36 (SF-36).

Résultats

Les 103 patients sont répartis en 88 hommes et de 15 femmes, leur âge moyen est de 37,6±11,7 ans (18–59 ans). Soixante-dix pour cent d’entre eux habitent en milieu urbain et 17 % ont un niveau éducationnel supérieur à 13 ans. Quatre-vingt-quinze patients sont éligibles à un travail (âgés entre 18 et 65 ans et ayant terminé ou arrêté leurs études ou formation professionnelle). Le taux de chômage global est de 25,3 %, celui lié à la maladie est de 20,6 %. L’ancienneté de la SPA est en moyenne de 11,2±9,6 ans et l’âge moyen de début de la maladie est de 26,6±9,6 ans. Le BASFI moyen est de 45,5±27,5 (7–100), le BASDAI moyen est de 45,9±22,4 (9–100), le BASG-s moyen est de 53,8±21,2 (0–100), le BASMI moyen est de 4,44±2,2 (3–10) et le Basri moyen est de 8,4±3,5 (2–16). Pour la qualité de vie, seul le domaine de l’activité physique du SF-36 est significativement plus altéré chez les patients ayant arrêté leur travail. Les facteurs liés à un risque d’arrêt de travail sont : le sexe féminin (p=0,0005), le niveau d’instruction bas (p=0,02), l’habitation en milieu rural (p=0,028), le travail manuel (p=0,038), l’exposition au froid sur les lieux de travail (p=0,006), le volume horaire hebdomadaire de travail élevé (p=0,02) et l’absence d’aide des collègues (p=0,001). Pour les indices spécifiques de la maladie, le risque d’arrêt de travail est corrélé avec un score élevé du BASFI (p=0,00002), du BASDAI (p=0,044), du BASMI (p=0,0000) et du BASG-s (p=0,0005).

Conclusion

Plusieurs facteurs sont identifiés comme étant liés à un risque élevé d’arrêt précoce de travail chez les patients atteints de SPA. La prévention de ce risque impose un diagnostic et une prise en charge précoces de la maladie, une orientation professionnelle, un aménagement du poste de travail ou un entraînement préalable à ce poste, voire, un reclassement professionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Spondylarthrite ankylosante, Activité professionnelle, Facteurs de risque, Arrêt précoce de travail

Keywords : Ankylosing spondylitis, Professional activity, Risk factors, Withdrawal from labor force


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2008.08.010).


© 2009  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 7

P. 668-672 - juillet 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des calcifications de la coiffe des rotateurs : une étude contrôlée
  • Yves Maugars, Stéphane Varin, François Gouin, Dominique Huguet, Denis Rodet, Julien Nizard, Jean-Michel N’Guyen, Pascale Guillot, Joëlle Glémarec, Norbert Passutti, Jean-Marie Berthelot
| Article suivant Article suivant
  • La menace oculaire au cours des arthrites juvéniles idiopathiques
  • Isabelle Marvillet, Céline Terrada, Pierre Quartier, Emmanuel Bui Quoc, Bahram Bodaghi, Anne-Marie Prieur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.