Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Les thoracoplasties - 01/01/88

[42-470]
C Personne
Service de Chirurgie Thoracique, CMC Foch, 92150  Suresnes  France
fr
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Thorax et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Une thoracoplastie se définit par l'ablation d'un groupe de côtes afin d'obtenir l'affaissement de la paroi thoracique devenue flasque. Cet affaissement - ou collapsus - est réalisé pour permettre l'effacement et la cicatrisation d'une cavité pulmonaire ou pleurale sous-jacente.

Cette intervention purement pariétale fut longtemps le seul geste chirurgical dont on disposait pour traiter certaines tuberculoses. Le pneumothorax extra-pleural puis la chirurgie d'exérèse la firent décliner. L'antibiothérapie allait faire disparaître, ou presque, toute la chirurgie de la tuberculose commune. La thoracoplastie dans ce domaine n'a donc plus aujourd'hui que des indications d'exception.

Elle a, par contre, trouvé, dans le traitement des complications pleurales de la chirurgie d'exérèse ou de décortication pulmonaire, un emploi irremplaçable. Elle seule peut régler certaines cavités suppurées post-opératoires vouées à un drainage définitif.

L'originalité, devenue un peu ésotérique, de cette technique, qui n'est plus guère réalisée que de loin en loin dans des unités spécialisées, peut dérouter certains. C'est pourtant une intervention simple. Elle exige seulement que soient respectées quelques règles strictes dont deux sont essentielles et en commandent toute la technique :

  • réaliser des résections homogènes, suffisamment larges, pour que soit effacé tout cul-de-sac, tout angle mort ;
  • déshabiller chaque côte de sa gaine périostée avec un soin méticuleux avant de la réséquer ; à partir de ces bandes de périoste conservé se formera, à moyen terme, un plastron de régénérats osseux qui assurera la rigidité du volet pariétal que l'on a créé.

La thoracoplastie d'indication pulmonaire demeure la technique de référence, où tous les gestes sont strictement réglés. Il s'agit toujours d'une thoracoplastie supérieure, ce qui signifie la résection des quatre à sept premières côtes. La plus courante est la thoracoplastie de cinq côtes.

Plan

fr

© 1988  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Chirurgie de la trachée et des bronches (I)
  • M. Cazaux, M. Da Costa, P. Rabinel, M. Grigoli, J. Berjaud, M. Dahan, L. Brouchet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.