Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Heart rate distribution and predictors of increased heart rate among French hypertensive patients with stable coronary artery disease. Data from the LHYCORNE cohort - 06/08/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.05.003 
Luc Lorgis a, Marianne Zeller b, Patrick Jourdain c, Jacques Beaune d, Jean-Pierre Cambou e, Bernard Vaisse f, Bernard Chamontin e, Yves Cottin a,
a Service de cardiologie, CHU Bocage, boulevard Maréchal-de-Lattre-de Tassigny, Dijon, France 
b Laboratoire de physiopathologie et pharmacologie cardiovasculaires expérimentales, IFR santé-STIC, UFR médecine, Dijon, France 
c Unité thérapeutique d’insuffisance cardiaque et service de cardiologie, CHR Dubos, Pontoise, France 
d Service d’hémodynamique, hôpital cardiovasculaire et pneumologique Louis-Pradel, BP Lyon-Montchat, Lyon, France 
e Service de médecine interne et HTA, CHU de Rangueil, Toulouse, France 
f Service de médecine interne à orientation angéiologique, CHU Timone, boulevard Jean-Moulin, Marseille, France 

Corresponding author. Fax: +33 (0) 380293333.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Heart rate is a key determinant of both myocardial ischaemia and prognosis in patients with coronary disease. Reducing heart rate is known to relieve ischaemia and improve cardiovascular prognosis. Currently there is no information about heart rate distribution and predictors of high heart rate in patients with stable coronary artery disease (CAD).

Methods

The L’Hypertendu Coronarien Vu En Médecine Générale (LHYCORNE) cohort was a prospective observational study involving consecutive stable CAD patients with treated hypertension. Patients with atrial fibrillation were excluded from the analysis. Heart rate distribution and factors independently associated with heart rate above that of the cohort mean were analysed.

Results

The study population comprised 8922 stable CAD patients in sinus rhythm (76% were men; mean age 66±11 years; mean systolic/diastolic blood pressures 141/82mmHg; 26% had diabetes). The mean resting heart rate was 70±6 bpm; the distribution was: 7% for <60 bpm, 38% for 60–69, 38% for 70–79bpm, 14% for 80–89bpm, and 2% for>90bpm. The mean resting heart rate of the patients on beta-blockers (62% of the population) was 69±8bpm versus 73±8bpm in subjects not on beta-blockers (p<0.001). Eight independent predictors of heart rate70bpm were identified.

Conclusion

Data from this large cohort demonstrate that few patients meet recommendations to lower heart rate to <60bpm. Over 50% of stable CAD patients had a heart rate70bpm, presenting a particularly high-risk profile. Given the therapeutic and prognostic role of resting heart rate in CAD patients, our findings emphasize the need to consider heart rate in these high-risk patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La fréquence cardiaque est un déterminant majeur de l’ischémie myocardique et influence le pronostic des patients coronariens. On sait que la réduction de la fréquence cardiaque peut soulager l’ischémie et améliorer le pronostic cardiovasculaire. Cependant, il n’existe pas à ce jour, de données sur la fréquence cardiaque des patients coronariens, ni sur les facteurs prédictifs d’une fréquence cardiaque élevée.

Méthodes

La cohorte l’hypertendu coronarien vu en médecine générale (LHYCORNE) est une étude prospective observationnelle ayant inclus des patients coronariens stables consécutifs, traités pour une hypertension. Les patients présentant une fibrillation auriculaire ont été exclus de l’analyse. Nous avons analysé la fréquence cardiaque, ainsi que les facteurs associés de façon indépendante à une fréquence cardiaque plus élevée que la moyenne.

Résultats

La population de l’étude était composée de 8922 patients coronariens stables en rythme sinusal (76 % d’hommes ; âge moyen : 66±11 ans ; pression artérielle systolique/diastolique moyenne 141/82mmHg ; 26 % de diabétiques). La fréquence cardiaque moyenne de repos était de 70±6bpm, avec la distribution suivante : 7 % inférieure à 60bpm, 38 % entre 60 et 69bpm, 38 % entre 70 et 79bpm, 14 % entre 80 et 89bpm et 2 % supérieure à 90bpm. Pour les patients sous bétabloquants (62 % de la population), la fréquence cardiaque de repos se situait à 69±8bpm contre 73±8bpm chez les sujets sans bétabloquants (p<0,001). Nous avons identifié huit facteurs prédictifs indépendants d’une fréquence cardiaque supérieure à 70bpm.

Conclusion

Les résultats de cette vaste population démontrent que peu de patients adhèrent aux recommandations visant une fréquence cardiaque inférieure à 60bpm. Plus de 50 % des coronariens stables présentent une fréquence cardiaque supérieure à 70bpm, avec un profil à haut risque. Étant donné le rôle thérapeutique et pronostique majeur de la fréquence cardiaque de repos chez les coronariens, nos données soulignent la nécessité de prendre en compte la fréquence cardiaque chez ces patients à haut risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Stable coronary artery disease, Heart rate

Mots clés : Coronariens stables, Fréquence cardiaque


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 6-7

P. 541-547 - juin 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Significant persistent ductus arteriosus in infants less or equal to 6 kg: Percutaneous closure or surgery?
  • Sylvia Abadir, Younes Boudjemline, Christian Rey, Jérome Petit, François Sassolas, Philippe Acar, Alain Fraisse, Claire Dauphin, Jean-François Piechaud, Alain Chantepie, Jean-René Lusson
| Article suivant Article suivant
  • Palliative procedures for congenital heart defects
  • Shi-Min Yuan, Hua Jing

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.