Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Palliative procedures for congenital heart defects - 06/08/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.04.011 
Shi-Min Yuan, Hua Jing
Department of Cardiothoracic Surgery, Jinling Hospital, Nanjing, 210002 Jiangsu Province, People’s Republic of China 

Corresponding author. Fax: +86 25 84824051.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Although total repair of some congenital heart defects is possible in young children, palliative procedures still play an important role in relieving patients’ symptoms, particularly in emergent settings, when total correction or surgical repair is not available. However, the concepts and taxonomies of the palliative procedures for congenital heart diseases sometimes seem to be ambiguous and confusing for young cardiac surgeons and cardiologists. This article gives a full-scope overview of the concepts, categories, indications, historical developments and clinical outcomes of the palliative procedures for congenital heart defects that have been documented in the literature. In total, there are 21 palliative procedures for the surgical management of congenital heart defects, which can be classified into four categories: firstly, increasing pulmonary artery flow for pulmonary oligaemia (including shunt procedures); secondly, decreasing pulmonary artery flow for pulmonary overcirculation (pulmonary banding and Norwood procedure); thirdly, enhancing intracardiac blood-oxygen mixture for systemic hypoxaemia (atrial septostomy subjected to different techniques); and, finally, other procedures, including congenital mitral or aortic stenosis palliation, coarctation of aorta palliation and hybrid palliative procedures for hypoplastic left heart syndrome. Modified Blalock-Taussig’s and Glenn’s shunts and pulmonary artery banding represent the pre-eminent palliative procedures for congenital heart defects and have been proven to be satisfactory after long-term clinical application. It seems that there is a growing trend towards the use of interventional techniques with stent deployment as an alternative to the surgical approach.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Bien que la réparation de nombre de malformations cardiaques soit possible chez le jeune enfant, les procédures palliatives continuent de jouer un rôle important dans le traitement des cardiopathies non réparables. Cependant, les concepts et procédures palliatives de correction des cardiopathies congénitales sont parfois ambigus et sources de confusion pour les chirurgiens et les cardiologues prenant en charge ces jeunes patients. Cette revue de la littérature apporte un éclairage sur les concepts, le contexte, les indications, les développements et le suivi clinique des patients ayant bénéficié d’une procédure palliative pour cardiopathies congénitales complexes. Au total, 21 procédures palliatives chirurgicales ont été revues et classées en quatre catégories : premièrement, augmentation du flux artériel pulmonaire en cas de débit pulmonaire diminué (en incluant les corrections de shunt), deuxièmement, diminution du flux artériel pulmonaire en cas de débit pulmonaire augmenté (cerclage pulmonaire et en incluant la procédure de Norwood), troisièmement, enrichissement du sang artériel en cas d’hypoxémie systématique (septostomie atriale selon différentes techniques) et, finalement, autres procédures incluant les traitements palliatifs pour sténoses mitrale ou aortique, les corrections palliatives des coarctations de l’aorte et les procédures hybrides proposées en cas d’hypoplasie du coeur gauche. Les shunts modifiés de Blalock-Taussig et de Glenn, le cerclage de l’artère pulmonaire représentent les procédures palliatives les plus pratiquées dans la prise en charge des cardiopathies congénitales complexes ; elles ont été validées lors des applications et des évaluations à long terme. Les techniques hybrides utilisant de façon concommittante la chirurgie et le cathétérisme interventionnel semblent très prometteuses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abbreviations : HLHS

Keywords : Cardiac surgery, Congenital heart defects, Palliative procedures

Mots clés : Chirurgie cardiaque, Cardiopathie congénitale, Chirurgie palliative, Pédiatrie


Plan


© 2009  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 6-7

P. 549-557 - juin 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Heart rate distribution and predictors of increased heart rate among French hypertensive patients with stable coronary artery disease. Data from the LHYCORNE cohort
  • Luc Lorgis, Marianne Zeller, Patrick Jourdain, Jacques Beaune, Jean-Pierre Cambou, Bernard Vaisse, Bernard Chamontin, Yves Cottin
| Article suivant Article suivant
  • Viral causes of human myocarditis
  • Laurent Andréoletti, Nicolas Lévêque, Camille Boulagnon, Camille Brasselet, Paul Fornes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.