Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison des sujets ayant des tachycardies jonctionnelles paroxystiques et des syncopes avec des sujets sans syncopes - 14/08/09

Doi : 10.1016/j.ancard.2009.03.002 
B. Brembilla-Perrot , F. Chometon, O. Marçon, F. Duhoux, J. Bertrand, A. Terrier de la Chaise, P. Louis, O. Claudon, O. Selton, H. Belhakem, E. Khaldi, M. Abbas, N. Zhang, D. Beurrier
Service de cardiologie, CHU de Brabois, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-les-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le but de cette étude a été de déterminer et de rechercher des facteurs susceptibles d’expliquer la survenue d’une syncope chez des sujets qui avaient des tachycardies jonctionnelles paroxystiques (TJP) et un ECG intercritique normal.

Méthodes

Quatre cent dix-neuf patients âgés de dix à 88 ans (47±19) avec un ECG intercritique normal, ont été recrutés consécutivement pour des TJP. Soixante-dix-huit patients avaient présenté au moins un épisode de syncope. Ils ont eu une étude électrophysiologique systématique pratiquée par voie transœsophagienne, un échocardiogramme, des manœuvres vagales et un tilt-test dans 25 cas.

Résultats

L’âge, le sexe, la méthode d’induction, le mécanisme de la tachycardie, la fréquence moyenne en tachycardie ont été similaires chez les sujets avec et sans syncope. La syncope a été attribuée à une réaction vagale à l’arrêt de la TJP (n=31), une fréquence cardiaque rapide en crise (n=15), une dysfonction sinusale (n=6), une ischémie coronaire (n=5), une crise de tétanie (n=3), un âge très avancé (n=3), des causes multiples (n=3) et chez huit sujets est restée inconnue. Le traitement de la TJP par ablation dans 28 cas a supprimé la syncope chez 26 sujets.

Conclusion

En conclusion, une syncope peut survenir chez 18 % des sujets qui ont une histoire de TJP. Plusieurs mécanismes sont possibles. Les plus fréquents sont une ischémie coronaire ou une dysfonction sinusale chez les sujets âgés, une réaction vagale ou une fréquence cardiaque rapide ou une crise de tétanie chez les patients de tous les âges.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

The purpose of the study was to determine the possible mechanisms of presyncope in patients who have paroxysmal junctional tachycardias (PJT) and a normal surface ECG between tachycardias.

Methods

Among 419 patients consecutively recruited for PJT, aged from 10 to 88 years (47±19), 78 of them had presented at least one syncope; they had a normal ECG in sinus rhythm. Transesophageal programmed atrial stimulation was performed using one and two atrial extrastimuli delivered in control state and if necessary after infusion of 20–30μg of isoproterenol; arterial blood pressure was monitored; vagal maneuvers and tilt test (n=25) were performed; echocardiogram was systematic.

Results

Age, sex, method of induction, tachycardia mechanism and the mean heart rate in tachycardia were similar in patients with and without syncope. Syncope was related to a vagal reaction induced by the PJT in 31 patients, to a fast rate during PJT in 15 patients, to a sinus node dysfunction in six patients, to a coronary ischemia in five patients, to a tetany induced by PJT in three patients, to an advanced age in three patients, to multiple causes in three patients and remained unexplained in eight patients. Radiofrequency ablation of reentrant circuit, performed in 28 patients, suppressed syncope in 26 of them.

Conclusion

Presyncope or syncope occurred in 18% of patients who had a history of paroxysmal junctional tachycardia. Several mechanisms were implicated; the most frequent causes were coronary ischemia or sick sinus syndrome in old patients, vasovagal reaction or fast rate in tachycardia or tetany in patients of all ages.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syncope, Tachycardie jonctionnelle paroxystique, Étude électrophysiologique

Keywords : Syncope, Paroxymal junctional tachycardia, Electrophysiologic study


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 4

P. 215-219 - août 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats immédiats et à long terme après angioplastie coronaire avec stents actifs de lésions de bifurcation par la technique du « crush stenting »
  • R. Cohen, R. Foucher, A. Sfaxi, M. Hakim, T. Domniez, S. Elhadad
| Article suivant Article suivant
  • Comment évaluer le risque de mort subite dans les suites d’un infarctus du myocarde ?
  • E. Marijon, S. Boveda, N. Combes, J.-P. Albenque, J.-Y. Le Heuzey

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.