Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Transplantation hépatique chez les patients porteurs des virus de l’hépatite B, de l’hépatite C et du virus de l’immunodéficience humaine - 07/09/09

Doi : 10.1016/j.lpm.2009.05.005 
Jean-Charles Duclos-Vallée , Bruno Roche, Didier Samuel
Centre hépato-biliaire, Inserm U 785, Hôpital Paul Brousse, Université Paris-Sud, F-94800 Villejuif, France 

Jean-Charles Duclos-Vallée, Centre hépato-biliaire, AP-HP, UMR 785, Hôpital Paul Brousse, 12-14 avenue Paul Vaillant-Couturier, F-94800 Villejuif, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

La transplantation pour cirrhose virale B offre des résultats excellents (85 % de survie à 5 ans) du fait de la prévention de la récidive virale B sur le greffon. Celle-ci est obtenue grâce au contrôle de la réplication virale B du fait de l’emploi d’antiviraux avant la transplantation et de la combinaison d’immunoglobulines anti-HBs et d’antiviraux après la transplantation.

La transplantation hépatique pour cirrhose virale C qui est une indication majeure de transplantation, offre des résultats moins bons (65 % de survie à 5 ans) du fait de la récidive virale C constante sur le greffon. Un traitement antiviral C constitué d’interféron pégylé et de ribavirine doit être administré à un stade de fibrose non avancé sur le greffon pour augmenter les chances de réponse.

La transplantation hépatique des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est faisable. Les résultats sont excellents chez les patients co-infectés VIH/VHB (100 % de survie à 5 ans) du fait d’une parfaite maîtrise de la réplication virale B en post-greffe. En ce qui concerne, les patients co-infectés VIH/VHC la récidive virale C est volontiers plus sévère que chez les patients mono-infectés par le VHC et explique la survie inférieure. Un traitement antiviral C doit être administré très précocement dans la période post-greffe.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

The current 5-year survival rate after liver transplantation for hepatitis B virus HBV-related liver disease is excellent (85 %) because of excellent prophylaxis against HBV reinfection, obtained by the combination of antiviral therapy before transplantation and both anti-HBs immunoglobulin and antiviral therapy afterwards.

End-stage liver disease due to hepatitis C virus (HCV) is a major indication for liver transplantation. Results are not as good (65%) because HCV reinfection after transplantation is almost impossible to prevent, and it impairs patient and graft survival. Combination therapy with pegylated interferon and ribavirin must be administered at an early stage of HCV recurrence on the graft.

Liver transplantation is feasible for HIV-infected patients. Results are excellent for HIV/HBV coinfected patients (100%). In HIV/HCV coinfected patients, however, the recurrence of HCV infection is more severe than in patients with HCV alone and survival thus lower. Very early anti-HCV therapy must be discussed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2009  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 9

P. 1281-1289 - septembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Transplantation hépatique pour carcinome hépatocellulaire et chez les malades avec antécédents de cancer
  • Monika Hurtova, Thomas Decaens, Alexis Laurent, Daniel Cherqui, Christophe Duvoux
| Article suivant Article suivant
  • Hépatite fulminante et sub-fulminante : étiologie et traitement
  • Philippe Ichaï, Faouzi Saliba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.