Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Sclérose en plaques et organisation de la rééducation - 08/09/09

[26-431-A-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(09)43957-4 
P. Gallien , B. Nicolas, A. Guichet
Pôle médecine physique et réadaptation Saint-Hélier, 54 rue Saint-Hélier, 35 000 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 9
Vidéos 3
Autres 1

Résumé

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central. Il s'agit de la maladie neurologique la plus fréquente du sujet jeune d'évolution rémittente ou progressive. Elle est responsable d'un handicap fonction de la localisation des plaques avec une atteinte sensorimotrice, mais également cognitive, génitosphinctérienne. La fatigue est un des principaux symptômes. La symptomatologie est variable d'un patient à l'autre. Une évaluation rigoureuse est nécessaire pour pouvoir proposer le programme de rééducation optimal. La prise en charge rééducative inclut : kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie, prise en charge psychologique et sociale, avec en parallèle la prise en charge symptomatique des troubles vésicosphinctériens, de la spasticité, de la douleur, des troubles de la déglutition. En fonction du score expanded disability status scale (EDSS), l'objectif de la rééducation va varier. Au début de la maladie l'éducation thérapeutique tient une place importante. Différents thèmes sont abordés : gestion de la fatigue, activité physique, troubles vésicosphinctériens... Pour les scores inférieurs à 6, le programme de rééducation est orienté en fonction de la symptomatologie : réentraînement à l'effort, travail de l'équilibre, renforcement musculaire... Pour des scores supérieurs, la rééducation est plus axée sur la compensation avec mise en place d'aides techniques et humaines et prévention des complications. Le fauteuil roulant doit être alors discuté. La rééducation contribue à améliorer la qualité de vie du patient quel que soit le stade évolutif. Ainsi, une prise en charge par un spécialiste du handicap doit être introduite précocement avec un suivi régulier parallèlement au suivi neurologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaques, Rééducation


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Histoire des savoirs et des pratiques en kinésithérapie
  • R. Remondière

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.