Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Serum antimüllerian hormone is not predictive of oocyte quality in vitro fertilization - 11/09/09

Doi : 10.1016/j.ando.2009.03.007 
F. Guerif a, , b , M. Lemseffer a, b, M.-L. Couet a, b, O. Gervereau a, b, V. Ract a, b, D. Royère a, b
a Service de médecine et biologie de la reproduction, CHRU Bretonneau, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours, France 
b UMR physiologie de la reproduction et des comportements, université François-Rabelais de Tours, 37380 Nouzilly, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

L’évaluation de la réserve ovarienne est indispensable chez les femmes prises en charge en assistance médicale à la procréation. L’hormone antimüllérienne (AMH), produite par les cellules de la granulosa des follicules préantraux et antraux précoces est un marqueur prometteur de cette réserve ovarienne. Cependant, peu d’études se sont intéressées à la valeur prédictive de l’AMH quant à la qualité ovocytaire.

Matériels et méthodes

Une étude rétrospective a été menée au CHRU de Tours sur 559 femmes prises en charge en fécondation in vitro entre janvier et décembre 2007. Pour toutes ces patientes, un dosage d’AMH sérique a été réalisé avec le même kit Elisa ultrasensible. Les paramètres mesurés étaient le nombre total d’ovocytes, le taux d’ovocytes matures, le taux de fécondation, la qualité embryonnaire et le taux de grossesse clinique.

Résultats

Si une AMH basse est associée à un nombre réduit d’ovocytes à la ponction, elle ne prédit pas la maturité nucléaire des ovocytes recueillis, la fécondation et la qualité des embryons précoces. Une AMH basse n’exclut pas l’initiation d’une grossesse clinique en fécondation in vitro.

Conclusion

À l’heure actuelle, l’AMH sérique est un marqueur relativement prédictif de la réserve ovarienne sur le plan quantitatif mais pas sur le plan qualitatif. Par ailleurs, il n’est pas encore possible de définir une valeur seuil excluant l’initiation d’une grossesse en fécondation in vitro.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The assessment of the ovarian reserve is mandatory in women undergoing assisted reproduction. Antimüllerian hormone (AMH) produced by granulosa cells from preantral and early antral follicles, is a promising indicator of ovarian reserve. However, few studies have evaluated the predictive value of AMH on oocyte quality.

Material and methods

A retrospective study was undertaken at the Bretonneau University Hospital of Tours. A total of 559 women undergoing in vitro fertilization treatment between January 2007 and December 2007 were included in the study. Serum AMH levels were determined by using an ultrasensitive ELISA test. Total number of oocytes, rate of mature oocytes, fertilization rate, embryo quality and clinical pregnancy rate were recorded.

Results

Serum AMH was significantly lower in groups of patients with few oocytes collected. However, serum AMH was not predictive of nuclear maturity of oocytes, fertilization rate and quality of early embryos. Additionally, low levels of AMH do not preclude clinical pregnancy, in in vitro fertilization.

Conclusion

At the moment, serum AMH is a relatively predictive indicator of the ovarian reserve, in terms of quantity but not in terms of quality. Moreover, it is still not possible to determine serum AMH cut-off value to predict clinical pregnancy in IVF programmes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hormone antimüllérienne, Réserve ovarienne, Maturité ovocytaire, Qualité embryonnaire, Grossesse clinique

Keywords : Antimüllerian hormone, Ovarian reserve, Oocyte maturity, Embryo quality, Clinical pregnancy


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 70 - N° 4

P. 230-234 - septembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’acromégalie du sujet âgé
  • O. Dupuy, P. Petrossians, T. Brue, I. Morange, L. Bordier, H. Mayaudon, B. Bauduceau
| Article suivant Article suivant
  • L’hormone antimüllérienne sérique n’est pas prédictive de la qualité ovocytaire en fécondation in vitro
  • F. Guerif, M. Lemseffer, M.-L. Couet, O. Gervereau, V. Ract, D. Royère

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.