Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prevalence of unknown peripheral arterial disease in patients with coronary artery disease: Data in primary care from the IPSILON study - 28/09/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.05.004 
Serge Kownator a, , Jean-Pierre Cambou b, Patrice Cacoub c, d, Philippe Léger e, François Luizy f, Marie-Annick Herrmann g, Pascal Priollet h
a 1, allée Raymond-Poincaré, 57100 Thionville, France 
b Rangueil Hospital, University of Medicine, Toulouse, France 
c CNRS UMR 7087, Pierre-et-Marie-Curie (Paris 6) University, Paris, France 
d Department of Internal Medicine, Pitié-Salpêtrière Hospital, AP–HP, Paris, France 
e Department of Cardiology, Pasteur Clinic, Toulouse, France 
f Paris, France 
g Bristol-Myers Squibb, Rueil-Malmaison, France 
h Department of Vascular Medicine, Saint-Joseph Hospital, Paris, France 

Corresponding author. Fax: +33 3 82 53 39 71.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Peripheral arterial disease (PAD) is a marker of increased risk of cardiovascular events and of poor prognosis in patients with coronary artery disease (CAD). The prevalence of unknown PAD among patients with CAD varies between studies according to the mode of diagnosis.

Aims

To evaluate the prevalence of unknown PAD, diagnosed using the ankle-brachial index (ABI), in patients from the IPSILON study with a CAD diagnosis; to assess the profile of these patients; and to determine predictors of PAD.

Methods

IPSILON was an observational, cross-sectional study. General practitioners measured ABI in 5679 consecutive adults aged 55 years or over with signs or symptoms suggestive of PAD (21.3%), a history of an atherothrombotic event (42.1%) or two or more cardiovascular risk factors (36.6%). This analysis focuses on the subgroup of patients with CAD and no other known overt atherothrombotic disease.

Results

A total of 1340 patients presented with isolated CAD. PAD (ABI<0.90) was diagnosed in 26.6% of these patients; 16.2% were asymptomatic. Older age, symptoms suggestive of PAD and cardiovascular risk factors were found to be independent predictors of PAD in multivariable analysis.

Conclusion

Over 26% of patients with CAD present with unknown PAD, as diagnosed using ABI measurement. More than half of these patients are asymptomatic. Screening for PAD in patients with CAD will allow detection of a subpopulation at particularly high cardiovascular risk. An aggressive medical treatment strategy could help to improve their outcome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Justification

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (Aomi) est un indicateur connu de risque accru d’événements cardiovasculaires et un marqueur de mauvais pronostic chez les patients coronariens. La prévalence des Aomi méconnues chez les coronariens varie selon la méthode diagnostique employée dans les différentes études.

Objectifs

Évaluer la prévalence de l’Aomi méconnue diagnostiquée par mesure de l’index de pression systolique (IPS) chez les patients coronariens de l’étude Ipsilon ; décrire le profil de ces patients ; et déterminer les facteurs prédictifs d’Aomi chez ces patients.

Méthodes

Ipsilon était une étude observationnelle et transversale. L’IPS a été mesuré par des médecins généralistes chez 5679 adultes consécutifs, d’âge supérieur ou égale à 55 ans : 21,3 % avec signes cliniques évocateurs d’Aomi, 42,1 % avec antécédents de manifestation athéromateuse, et 36,6 % avec au moins deux facteurs de risque cardiovasculaire associés. La présente analyse a été menée dans le sous-groupe de patients coronariens sans aucune autre atteinte connue de maladie athéromateuse.

Résultats

Mille trois cent quarante patients présentaient une maladie coronarienne isolée. Une Aomi (définie par un IPS inférieur à 0,90) a été diagnostiquée chez 26,6 % d’entre eux ; 16,2 % étaient asymptomatiques. En analyse multivariée, l’âge élevé, la présence de tout symptôme évocateur d’Aomi et celle de facteurs de risque cardiovasculaire étaient des facteurs indépendants associés à l’Aomi.

Conclusion

La mesure de l’IPS a permis de détecter une Aomi chez 26,6 % des patients coronariens. L’Aomi était asymptomatique dans plus de la moitié des cas. Le dépistage de l’Aomi permettra d’identifier une sous-population à risque cardiovasculaire particulièrement élevé. Une prise en charge thérapeutique spécifique pourrait améliorer le pronostic de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Peripheral arterial disease, Coronary artery disease, Ankle-brachial index, Primary care, Prevalence, Predictors

Mots clés : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs, Atteinte coronarienne, Index de pression systolique, Médecine générale, Prévalence, Facteurs prédictifs


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 8-9

P. 625-631 - août 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparative analysis of neointimal coverage with paclitaxel and zotarolimus drug-eluting stents, using optical coherence tomography 6 months after implantation
  • Pascal Motreff, Géraud Souteyrand, Sebastien Levesque, Lemlih Ouchchane, Claire Dauphin, Laurent Sarry, Jean Cassagnes, Jean-René Lusson
| Article suivant Article suivant
  • Cardiac magnetic resonance demonstrates myocardial oedema in remote tissue early after reperfused myocardial infarction
  • Alain Manrique, Edouard Gerbaud, Geneviève Derumeaux, Alain Cribier, David Bertrand, Alain Lebon, Jean-Nicolas Dacher

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.