Médecine

Paramédical

Autres domaines


Répétition des cures de corticoïdes chez les femmes à risque d’accouchement prématuré : un consensus difficile - 29/09/09

Doi : 10.1016/j.jgyn.2008.12.004 
R. Guilherme a, , C. Renaud b, M. Dommergues c, D. Mitanchez d
a Service de biologie du développement, hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
b Service de néonatologie, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, université Pierre-et-Marie-Curie, Paris, France 
c Service de gynécologie-obstétrique, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, université Pierre-et-Marie-Curie, Paris, France 
d Service de néonatologie, hôpital Armand-Trousseau, université Pierre-et-Marie-Curie, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La cure unique de corticoïdes administrée aux femmes à risque d’accouchement prématuré a montré un bénéfice majeur en termes de diminution de morbidité et mortalité néonatales. De récentes études expérimentales et cliniques permettent d’évaluer les conséquences à court, moyen et long terme de la corticothérapie anténatale en cures uniques ou répétées. La bétaméthasone et la dexaméthasone sont les deux molécules utilisées. Un bénéfice est établi dès les premières 24heures suivant la première injection de la première cure. Celui-ci disparaît au-delà de sept jours. L’efficacité de la cure est établie entre 22 et 35 semaines d’aménorrhée. La cure unique pourrait être impliquée dans la survenue de perturbations du métabolisme glycémique à long terme. La répétition systématique des cures de corticoïdes au-delà de sept jours après la cure précédente n’est recommandée par aucun auteur. Cette répétition montre un bénéfice significatif en termes de mortalité et morbidité respiratoire, néonatales immédiates, mais de possibles effets adverses ont été mis en évidence sur le plan du développement cognitif. Ainsi, si la répétition d’une cure de rappel diminue les complications immédiates de la prématurité, les données récentes issues de la littérature ne permettent toujours pas de recommander un rappel plus de sept jours après la dernière cure. Des données complémentaires à long terme demeurent nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

A single course of antenatal corticosteroids in women at risk of preterm delivery reduces the risk of neonatal mortality and morbidity. Recent experimental and clinical studies have stated early, medium and long term consequences of single or repeated courses of antenatal corticosteroids. Betamethasone and dexamethasone are the two molecules usually used. Benefits are observed until the first 24hours after the first injection. Single-course corticosteroids are not effective in babies born more than 7 days after initial treatment. Benefits of corticosteroids were evaluated between 22 and 35 weeks of gestation. Antenatal exposure to single-course betamethasone might result in disruption on glucose metabolism in adult offspring. Weekly courses of prenatal corticosteroids therapy are not recommended. Repeat prenatal corticosteroids given to women at continuing risk of preterm birth 7 or more days after an initial course reduced the inherent respiratory complications of prematurity and improved health outcomes of preterm infants. However, adverse outcomes have been reported concerning cognitive development. Although repeat course may have short term benefits, whether there are effects on health into childhood and beyond must await later assessment. Long term data are needed to recommend repeated courses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maturation pulmonaire, Corticothérapie anténatale, Prématurité, Pronostic

Keywords : Fetal lung maturation, Antenatal corticosteroids, Prematurity, Prognosis


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 6

P. 459-468 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La gestion des risques… en général et en obstétrique : un chemin pavé d’ambiguïtés
  • R. Amalberti
| Article suivant Article suivant
  • Amniocentèse et risque viral (hépatites virales B, C et VIH)
  • G. Ducarme, P.-F. Ceccaldi, J. Bernuau, D. Luton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.