S'abonner

Prévalence des troubles bipolaires en médecine générale : enquête Bipolact Impact - 30/09/09

Doi : 10.1016/j.amp.2009.08.005 
F. Rouillon a, I. Gasquet b, R.-P. Garay c, , d , S. Lancrenon e
a CMME, centre hospitalier Sainte-Anne, Paris, France 
b Inserm, unité 669, Paris, France 
c UMR 8162, CNRS, université Paris-Sud, Paris, France 
d Hôpital Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson, France 
e Sylia-Stat, Bourg-la-Reine, France 

Auteur correspondant. 46 bis, rue du Maréchal-Galliéni, 91360 Villemoisson-sur-Orge, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le médecin généraliste est souvent en première ligne pour le dépistage des troubles bipolaires. Or la prévalence des troubles bipolaires en médecine générale est mal connue. Nous avons donc décidé de mener une enquête (enquête Bipolact Impact) chez des patients consultant en médecine générale, à partir du questionnaire Mood Disorder Questionnaire (MDQ) auto-administré et anonymisé. Le questionnaire MDQ a été rempli par 10 265 patients (âge : 47,2±18,0 ans, hommes : 40 %) dans les salles d’attente de 95 médecins généralistes. Mille quarante-cinq questionnaires, avec des données manquantes, ont été exclus de l’analyse. Un score MDQ7 (sur 13 items) est fortement prédictif de l’existence des troubles bipolaires. L’échantillon recueilli a permis de vérifier la légitimité de ce score calculé. Une analyse en composantes principales (ACP) a été effectuée à partir de la matrice des corrélations tétrachoriques afin d’étudier l’homogénéité des 13 items. Neuf mille deux cent quarante observations (sans donnée manquante) ont pu être analysées. La consistance interne des 13 items est très forte (coefficient Alpha de Cronbach=0,92). L’ACP avant rotation a mis en évidence un facteur global (facteur 1) qui correspond au score calculé à partir des 13 items (tous les items participent très fortement à ce facteur) et expliquant 50 % de la variance totale. Outre le nombre d’items présents, le seuil pathologique du questionnaire MDQ est défini par le fait que plusieurs de ces items sont apparus durant la même période de temps et ont été considérés comme un « problème sérieux » par le patient. Des patients, 3,7 %, ont été identifiés comme bipolaires avec cette définition (valeur minimale étant donnée la restriction « problème sérieux »). Les patients ayant eu un score considéré comme pathologique au MDQ étaient plus jeunes, plus souvent séparés ou divorcés et au chômage. En conclusion, la prévalence des troubles bipolaires définis par le questionnaire MDQ auprès de 9220 patients consultant au cabinet des médecins généralistes est au moins de 3,7 %, une valeur égale ou supérieure à celles qui ont été rapportées précédemment pour la population générale (Hirschfeld, et al. Am J Psychiatry 2003; 160:178–180).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

We investigated the prevalence of bipolar disorder in patients consulting general practitioners, by using the Mood Disorder Questionnaire (MDQ). This survey (Bipolact Impact Survey) included 95 general practitioners and 10,265 patients (47.2±18.0 years old, 40% males). One thousand and forty-five patients, who did not completed the questionnaire, were excluded from the analysis. Cronbach’s alpha coefficient of the MDQ questionnaire was 0.92. Principal component analysis revealed a first factor explaining 50% of total variance, with all items contributing strongly. MDQ positive patients were restricted to those answering “serious problem” to question number 3. Using this restrictive criteria, 3.7% of the patients were classified as MDQ positives. Positivity was significantly higher in young patients, divorced or unemployed. In conclusion, the prevalence of bipolar disease in 9220 patients consulting 95 general practitioners was at least 3.7%, a value similar or higher than that previously reported for the general population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bipolact, Hypomanie, Prévalence, Trouble bipolaire

Keywords : Bipolact, Bipolar disease, Hypomania, Prevalence


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 167 - N° 8

P. 611-615 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Discussion
| Article suivant Article suivant
  • Discussion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.