Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Impuissance sexuelle d'origine organique : diagnostic et traitement - 01/01/90

[18-395-A-10]
G Tobelem : urologue-andrologue, ancien chef de clinique des hôpitaux de Paris
Service d'urologie-andrologie, hôpital Saint-Antoine,  Paris  France
M Amer : médecin andrologue, attaché service d'urologie-andrologie
Hôpital Saint-Antoine,  Paris  France
G Arvis : chef du service d'urologie-andrologie
Hôpital Saint-Antoine,  Paris  France
fr
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Urologie

Résumé

L'impuissance sexuelle se définit par l'impossibilité de développer ou de maintenir une érection suffisamment rigide pour assurer la copulation pendant une durée suffisante et nécessaire.

L'impuissance sexuelle d'origine organique résulte d'un dysfonctionnement dans les mécanismes vasculaires de l'érection modulés par les fonctions neurogènes et hormonales. Les facteurs psychologiques préexistants ou secondaires au trouble érectile ne peuvent que l'aggraver.

Dans le passé, environ 90 % des difficultés sexuelles étaient attribuées à des raisons uniquement d'ordre psychologique. L'étude objective des érections nocturnes (pléthysmographie) a permis de mieux identifier les impuissances psychogènes ; de plus, les progrès en matière de technologie médicale ont permis d'élargir nos connaissances sur les anomalies organiques responsables d'impuissance.

Actuellement, le sentiment général est que l'impuissance d'origine organique existe en proportion beaucoup plus importante que ce que l'on pensait avant. En réalité, il s'avère que le pourcentage des patients présentant une atteinte organique est variable selon les populations étudiées dans les différentes séries de la littérature. Habituellement il se situe entre 26 (Schouman et Amer, 1989) [63] et 50 % (Montague et coll., 1979) [58].

Vouloir classer les impuissants en « organiques » ou « psychogènes » nous semble illusoire, car les formes mixtes sont trop nombreuses. En fait, la plupart du temps, il existe un retentissement psychologique plus ou moins sensible sur les patients ou les couples qui voient leur sexualité se dégrader ou disparaître. Les phénomènes psychologiques associés et les modifications de leur comportement ne pourront alors qu'aggraver leurs troubles érectiles, même si la cause initiale a disparu.

Pour dépister l'existence d'un facteur organique, générateur d'impuissance, un bilan clinique complet est nécessaire. Il comprend un interrogatoire minutieux et détaillé, un examen physique complet suivi d'examens complémentaires orientés. Nous disposons actuellement d'une démarche diagnostique et d'appareils suffisamment sophistiqués pour distinguer une impuissance d'origine organique et pour l'évaluer afin d'adapter un traitement efficace.

Plan

fr

© 1990  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.