Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Radiologie numérisée du poumon chez l'enfant : Radiographie normale de face et de profil du thorax chez l'enfant - 01/01/98

[32-330-A-20]
Jean-François Chateil : Praticien hospitalier, unité de radiopédiatrie
Muriel Brun : Chef de clinique des Universités, assistant des Hôpitaux, unité de radiopédiatrie
François Diard : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de radiologie A, hôpital Pellegrin, place A Raba-Léon, 33076  Bordeaux cedex France
Chantal Durand : Praticien hospitalier
Service de radiopédiatrie, CHU de Grenoble, 38043  Grenoble cedex 9 France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE : Cardiovasculaire - Thoracique - Cervicale
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La radiographie thoracique est l'examen le plus souvent réalisé en pneumologie pédiatrique ; les avantages potentiels de la numérisation des images sont les possibilités de post-traitement, le transfert d'images et l'archivage des données. Plusieurs systèmes de numérisation ont été utilisée en radiologie conventionnelle.

La technologie des écrans radioluminescents à mémoire fait appel à une surface sensible réutilisable, incluse dans une cassette de format habituel. La plaque est exposée de la même façon qu'un film traditionnel. La taille maximale de la matrice est de 3 520 × 4 280 pour un écran de 35 × 43 cm. Ce système procure une bonne résolution spatiale. L'ensemble des études concernant la qualité diagnostique a permis la validation de leur utilisation en pratique clinique courante. Les écrans radioluminescents à mémoire procurent une qualité constante, en particulier pour les clichés réalisés au lit du patient dans les unités de soins intensifs.

La fluorographie numérique fait appel à un amplificateur de luminance et à une caméra, le signal vidéo étant secondairement numérisé. La taille de la matrice est de 1 0242, voire 2 0482. Ce système permet l'étude en temps réel des incidences pratiquées ; la réduction de l'irradiation est notable, pouvant atteindre 75 % ; les inconvénients sont la taille du champ d'exploration, limitée, et une résolution spatiale plus faible que le précédent système, ce qui limite son emploi en partie clinique.

Les autres technologies font appel : au système basé sur un détecteur courbe au sélénium, à la radiographie numérisée directe par écran plat matriciel, au détecteur de Charpak reposant sur une chambre « multifils ».

Plan



© 1998  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.