Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anticorps anti-peptides cycliques citrullinés dans le lupus érythémateux systémique - 21/10/09

Doi : 10.1016/j.rhum.2009.07.002 
Yi Zhao a, Jing Li b, Xiao-xia Li a, Chun Li c, Lin Li a, Zhan-guo Li c,
a Service de rhumatologie et allergie, Xuanwu Hospital, Capital Medical University, Beijing, Chine 
b Graduate University of Chinese Academy of Sciences, Beijing, Chine 
c Service de rhumatologie et immunologie, People’s Hospital, Peking University, 11 Xizhimen South St., Beijing 100044, Chine 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

Les anticorps anti-peptides cycliques citrullinés (ACCP) sont des marqueurs spécifiques reconnus dans le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde (PR). Cependant, ces anticorps peuvent également être détectés dans d’autres maladies rhumatologiques, notamment dans le lupus érythémateux systémique (LES). Des études récentes ont montré que les ACCP sont associés à une polyarthrite érosive chez les patients atteints de lupus. La signification clinique des ces anti-CCP dans le LES nécessite d’être étudiée de manière plus approfondie dans la mesure où la polyarthrite érosive n’est pas observée fréquemment dans le LES et que beaucoup de patients avec une polyarthrite non érosive sont également ACCP+.

Objectif

Rechercher la prévalence et la signification clinique des anticorps anti-CCP chez des patients chinois atteints de LES.

Méthodes

Les anti-CCP ont été recherchés avec la deuxième génération de test de dépistage à partir des sérums de 138 patients atteints de LES. L’association entre les anti-CCP et les signes biologiques et cliniques, notamment la polyarthrite, a été analysée chez ces patients.

Résultats

La prévalence des anti-CCP était de 13,8 % (19/138) chez les patients chinois atteints de LES. Soixante-dix des 138 patients avaient une polyarthrite, dont 14 étaient anti-CCP+. Les ACCP étaient retrouvés plus fréquemment et de manière significative chez les patients qui présentaient une polyarthrite, que chez les patients sans polyarthrite (20 % versus 7,4 %, p<0,05). Une corrélation statistique entre les anti-CCP et le facteur rhumatoïde (FR) a été retrouvée chez les patients lupiques avec polyarthrite (r=0,36, p=0,002). La fréquence de la polyarthrite était significativement plus élevée chez les patients avec anti-CCP que sans anti-CCP (73,7 % versus 47,1 %, p<0,05). Huit des 138 patients avaient des érosions articulaires radiographiques. La polyarthrite érosive était observée plus souvent chez les patients anti-CCP+ que chez les patients anti-CCP− (35,7 % versus 5,4 %, p<0,001). En outre, deux patients anti-CCP− et FR− qui avaient une polyarthrite érosive présentaient des anticorps anti-RA33. Dans notre étude, les huit patients atteints de LES avec polyarthrite érosive remplissaient les critères ACR de 1987 pour la PR. Pour les autres paramètres cliniques et de biologiques, il n’y avait pas de différence entre les patients lupiques avec ou sans polyarthrite, ni entre les patients anti-CCP+ et anti-CCP−.

Conclusion

Les ACCP étaient positifs chez 13,8 % des patients chinois atteints de LES ; leur présence est étroitement associée à une polyarthrite débutante et à une érosion osseuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lupus érythémateux systémique, Polyarthrite, Anticorps anti-peptides cycliques citrullinés

Keywords : Systemic lupus erythematosus, Arthritis, Anticyclic citrullinated peptides antibodies


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi: 10.1016/j.rhum.2009.07.002).


© 2009  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 9

P. 873-880 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une prévalence faible et stable de la polyarthrite rhumatoïde dans le Nord–Pas-de-Calais, une singularité régionale en France et en Europe ?
  • Emmanuel Biver, Véronique Beague, David Verloop, Dominique Mollet, Dominique Lajugie, Guy Baudens, Patrick Neirinck, René Marc Flipo
| Article suivant Article suivant
  • Augmentation de la prévalence de la sensibilisation allergique chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par anti-TNF
  • Pedro Machado, Alexandra Santos, Celso Pereira, Carlos Loureiro, Jorge Silva, Celso Chieira, Armando Malcata

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.