Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie normale et pathologique des glandes parathyroïdes - 26/10/09

[32-710-A-10]  - Doi : 10.1016/S1169-7768(09)52873-1 
V. Lapras a,  : Praticien hospitalier, C. Billotey b : Maître de conférences des universités, praticien hospitalier, J.-L. Peix c : Professeur des Universités, praticien hospitalier, Chef de service
a Service de radiologie, Centre hospitalier Lyon Sud, Hospices civils de Lyon, 69495 Pierre Bénite, France 
b Service de médecine nucléaire, Hôpital Édouard Herriot, Hospices civils de Lyon, place d'Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France 
c Service de chirurgie, Centre hospitalier Lyon Sud, Hospices civils de Lyon, chemin du Grand-Revoyet, 69495 Pierre Bénite cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 29
Vidéos 0
Autres 2
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE : Cardiovasculaire - Thoracique - Cervicale
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le diagnostic d'hyperparathyroïdie repose d'abord sur la clinique et la biologie, associant une hypercalcémie et une sécrétion inappropriée de parathormone. L'exploration biologique doit précéder tout bilan morphologique par imagerie. L'imagerie des parathyroïdes ne montre pas encore les glandes normales mais peut, dans près de 80 % des cas, assurer le diagnostic de localisation d'un adénome parathyroïdien et ainsi permettre une chirurgie avec un abord mini-invasif. Les indications de la chirurgie exploratrice classique restent assez nombreuses, formes génétiquement déterminées, hyperparathyroïdie secondaire, échec du bilan d'imagerie, pathologie thyroïdienne concomitante. L'imagerie est dominée par le couple scintigraphie-échographie. Le scanner, avec une exploration volumique en coupes fines, est également devenu très performant ; l'IRM est moins utilisée. Les prélèvements veineux étagés ne sont utilisés qu'en cas de chirurgie blanche ou n'ayant pas abouti à la guérison, associée à une discordance du bilan radiologique. En présence d'une hyperparathyroïdie, toute image située dans la zone de dispersion des parathyroïdes, déterminée par leur origine embryologique, est considérée comme pouvant correspondre à une lésion parathyroïdienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperparathyroïdie, Ultrasons, Scanner, Scintigraphie, Sestamibi, Analyse factorielle, Tomoscintigraphie


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.