Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les anticoagulants inhibiteurs directs de la thrombine - 27/10/09

Doi : 10.1016/S0750-7658(09)72458-X 
T. Lecompte 1, 2, , M. Toussaint-Hacquard 1, J. Devignes 1
1 CHU de Nancy, Hémostase (Service d’Hématologie Biologique), Nancy, France 
2 Nancy Université Henri Poincaré – faculté de médecine, Nancy, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans ce texte nous nous proposons d’expliquer succinctement la place de la thrombine dans l’hémostase et les caractéristiques pharmacologiques des anticoagulants inhibiteurs directs de la thrombine (IDT), les plus récents étant des petites molécules actives par voie orale. Du fait de la complexité des mécanismes de la coagulation, seules les études cliniques peuvent démontrer quelle molécule et quelles conditions d’utilisation sont adéquates pour combattre telle ou telle forme de thrombose. Dans le maniement de ces nouveaux anticoagulants la place des tests de laboratoires est très variable : indispensable pour les IDT administrés par voie parentérale en anticoagulant de remplacement au cours des thrombopénies induites par une héparinothérapie, inutile pour dabigatran (pas d’ajustement de posologie au résultat d’un test de coagulation).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The aim of this review is to explain the central role of thrombin in haemostasis and the main pharmacological features of the anticoagulants that are direct inhibitors of thrombin, with emphasis on orally active small molecules. Owing to the complexity of the clotting system only well designed and conducted studies can tell us which drug is the most useful, safe and convenient to limit each type of thrombosis and what are the appropriate dosage and management. Parenterally administered direct thrombin inhibitors require laboratory monitoring, whereas dabigatran, orally active, does not.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Coagulation, Thrombine, Anticoagulants

Keywords : Coagulation, Thrombin, Anticoagulants


Plan

Plan indisponible

© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 9S1

P. S3-S7 - septembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dabigatran étexilate : un progrès majeur en matière d’antiocoagulation
  • J. Mantz
| Article suivant Article suivant
  • Dabigatran : données pharmaco-cliniques
  • P. Mismetti, S. Laporte

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.