Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The value of intermittent cervical traction in recent cervical radiculopathy - 04/11/09

Doi : 10.1016/j.rehab.2009.07.035 
A. Jellad a, , Z. Ben Salah a, S. Boudokhane a, H. Migaou a, I. Bahri a, N. Rejeb b
a Service de médecine physique et réadaptation, CHU F. Bourguiba, 1753 Monastir, Tunisia 
b Service de médecine physique et réadaptation, CHU Sahloul, Sousse, Tunisia 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objective

Our objective is to assess the effect of mechanical and manual intermittent cervical traction on pain, use of analgesics and disability during the recent cervical radiculopathy (CR).

Methods

We made a prospective randomized study including patients sent for rehabilitation between April 2005 and October 2006. Thirty-nine patients were divided into three groups of 13 patients each. A group (A) treated by conventional rehabilitation with manual traction, a group (B) treated with conventional rehabilitation with intermittent mechanical traction and a third group (C) treated with conventional rehabilitation alone. We evaluated cervical pain, radicular pain, disability and the use of analgesics at baseline, at the end and at 1, 3 and 6 months after treatment.

Results

At the end of treatment improving of cervical pain, radicular pain and disability is significantly better in groups A and B compared to group C. The decrease in consumption of analgesics is comparable in the three groups. At 6 months improving of cervical and radicular pain and disability is still significant compared to baseline in both groups A and B. The gain in consumption of analgesics is significant in the three groups: A, B and C.

Conclusion

Manual or mechanical cervical traction appears to be a major contribution in the rehabilitation of CR particularly if it is included in a multimodal approach of rehabilitation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Notre objectif est d’évaluer l’effet de la traction cervicale intermittente manuelle et mécanique sur la douleur, la consommation d’antalgiques et le handicap ressenti au cours de la névralgie cervicobrachiale (NCB) récente.

Patients et méthodes

Nous avons réalisé un travail prospectif randomisé incluant des patients adressés pour rééducation fonctionnelle entre avril 2005 et octobre 2006. Trente-neuf patients ont été répartis en trois groupes de 13 patients chacun. Un groupe A traité par rééducation classique avec des tractions manuelles, un groupe B traité par rééducation classique avec traction mécanique intermittente et un troisième groupe C traité par rééducation classique seule. Nous avons évalué la douleur cervicale et radiculaire, le handicap ressenti et la consommation d’antalgiques avant rééducation et à la fin du traitement à un, à trois et à six mois.

Résultats

À la fin du traitement, l’amélioration de la douleur cervicale et radiculaire et du handicap ressenti est significativement meilleure dans les groupes A et B par rapport au groupe C. La diminution de la consommation d’antalgiques est comparable dans les trois groupes. À six mois de recul, le gain en douleur cervicale et radiculaire et en handicap est toujours significatif par rapport au bilan initial dans les deux groupes A et B. Le gain en consommation d’antalgiques est significatif dans les trois groupes : A, B et C.

Conclusion

La traction cervicale manuelle ou mécanique paraît être d’un grand apport dans la rééducation de la NCB ressente particulièrement si elle est incluse dans une approche rééducative multimodale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cervical radiculopathy, Cervical traction, Physical therapy

Mots clés : Névralgie cervicobrachiale, Traction cervicale, Rééducation


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 52 - N° 9

P. 638-652 - novembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • How physicians caring for adult patients presenting a chronic mental disturbance take account of the difficulties their patients’ children under 18: Preliminary study
  • H. Oppenheim-Gluckman, J. Chambry, Y. Loisel, C. Jousselme, J.J. Weïss, B. Falissard
| Article suivant Article suivant
  • Identification of a relationship between cervical spine function and rotational movement control
  • R. Hage, E. Ancenay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.