Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Benefits of exercise training in chronic heart failure - 12/11/09

Doi : 10.1016/j.acvd.2009.05.011 
Jean-Yves Tabet a, , Philippe Meurin a, Ahmed Ben Driss a, Hélène Weber a, Nathalie Renaud a, Anne Grosdemouge a, Florence Beauvais b, Alain Cohen-Solal b, c
a Centre de réadaptation cardiaque de la Brie, 27, rue Sainte-Christine, 77174 Villeneuve-Saint-Denis, France 
b Service de cardiologie, hôpital Lariboisière, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, Paris, France 
c UMR Inserm U942, Paris, France 

Corresponding author. Fax: +33 1 60 43 07 47.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Exercise training performed in cardiac rehabilitation centres is an adjuvant therapy in chronic heart failure patients with left ventricular dysfunction; it decreases the deleterious consequences of chronic heart failure. Exercise training attenuates neurohormonal stimulation, the production of proinflammatory cytokines and natriuretic peptide overexpression. Trained patients showed a significant decrease in the peripheral organ injuries encountered in chronic heart failure, with a reduction in vascular resistance and improvements in endothelial dysfunction and the oxidative capacity of peripheral muscles, without a deleterious effect on left ventricular remodelling. Ultimately, exercise training leads to a notable improvement in ventilatory capacity. These beneficial effects are accompanied by improvements in symptoms at rest, exercise capacity and quality of life. Several training programmes are in current use: exercise training sessions always include endurance exercise performed either at a constant load intensity or with interval training, combining periods of exercise performed at high intensity with periods performed at low intensity. Most of the time, training programmes also include resistance training sessions, which improves large muscle strength. Exercise training programmes seem to have a favourable effect on prognosis, even if the results of Heart Failure: a Controlled Trial Investigating Outcomes of Exercise Training (HF-ACTION) remain controversial, emphasizing the difficulty in monitoring observance and the importance of compliance with a long-term exercise training programme. Patients who do not improve their exercise capacity significantly after an exercise training programme have a poorer prognosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le réentraînement physique pratiqué en centre de réadaptation cardiovasculaire fait partie intégrante du traitement de l’insuffisance cardiaque par dysfonction ventriculaire gauche. Il permet en effet de lutter efficacement contre les conséquences délétères de l’insuffisance cardiaque. Le réentraînement physique réduit la stimulation neurohormonale et la production de cytokines pro-inflammatoires et de peptides natriurétiques. Il corrige les anomalies périphériques vasculaires et musculaires en réduisant les résistances périphériques, en améliorant la dysfonction endothéliale et en restaurant les capacités oxydatives, sans altérer le remodelage ventriculaire gauche. Enfin, il améliore les capacités ventilatoires. Ces effets bénéfiques s’accompagnent d’une amélioration fonctionnelle au repos, de la tolérance à l’effort et de la qualité de vie. Plusieurs protocoles de réentraînement sont actuellement utilisés. Les séances comportent obligatoirement des exercices d’endurance, réalisés soit à intensité constante, soit en créneaux en alternant des phases à hautes et à faibles intensités. Elles sont le plus souvent couplées à des séances de gymnastique segmentaire qui renforcent les principaux groupes musculaires. Le réentraînement physique semble avoir un effet bénéfique sur le pronostic des patients même si celui-ci reste plus difficile à authentifier comme le démontrent les résultats de l’étude HF-ACTION, et ce, probablement en raison de la difficulté de contrôler l’observance et la compliance de l’exercice physique à long terme. Les patients qui n’améliorent pas leur tolérance à l’effort après réalisation d’un programme de réadaptation ont un pronostic plus péjoratif à court et moyen terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Exercise training, Heart failure

Mots clés : Exercice physique, Insuffisance cardiaque


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 102 - N° 10

P. 721-730 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sleep apnoea in patients with heart failure: Part II: Therapy
  • Philippe Bordier
| Article suivant Article suivant
  • Pseudoaneurysm of a saphenous vein graft after coronary artery bypass graft surgery
  • Amine Tarmiz, Stéphane Lopez, Hervé Rousseau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.